Target costing final

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9106 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le target costing : un état de l’art

François MEYSSONNIER
Université de Metz Classification JEL : M490 Correspondance : IAE/ESM de Metz 3 Place Edouard Branly 57 070 Metz Tél. : 03.87.56.37.86 Fax : 03.87.56.37.79 Email : meyssonnier@esm.univ-metz.fr

Résumé : Une revue de la littérature est consacrée au target costing. Nous examinons d’abord la nature exacte du target costing en tant quepratique de gestion, puis les différentes dimensions et m odalités de mise en œuvre de cet outil de gestion, enfin ses perspectives de développement.

Abstract : A state of the art is made about target costing. We deal in a first part with the nature of target costing as a management tool, then with its different aspects and implementation modes and in a last part with its development prospects.Mots clés : coût cible – conception à coût objectif – concourance – analyse de la valeur – kaizen costing.

Key words : target costing – design to cost – concurrent engineering – value analysis – kaizen costing.

Finance Contrôle Stratégie – Volume 4, N° 4, décembre 2001, p. 113 - 138.

114

Le target costing : un état de l’art

Le target costing (ou coût cible) est une pratiquemaintenant courante dans un nombre non négligeable d’entreprises mais dont la visibilité est curieusement faible. Les articles de recherche qui lui sont consacrés sont relativement peu nombreux. La présentation du target costing n’occupe, en France, qu’une place très réduite dans la plupart des manuels et ouvrages de référence. Exemple révélateur, la récente « Encyclopédie de Comptabilité, Contrôle deGestion et Audit » [B. Colasse (éd.) 2000] ne comporte aucun article spécifique à son sujet et ne l’évoque que de façon très marginale aux détours de commentaires sur les coûts. Son importance semble également controversée dans la vie des affaires. Ainsi Nissan, qui joua un rôle considérable dans l’émergence de cette technique, est l’objet de critiques pour sa démarche passée de target costingtrop marquée par une « vision d’ingénieur » dans la conception des nouveaux produits. La recherche systématique, voire excessive, du juste prix aurait tiré les produits vers une banalité préjudiciable à leur succès commercial. Ceci serait un des facteurs qui l’aurait amené à la quasi-faillite avant sa prise de contrôle par Renault. Alors que faut-il penser de cette démarche ? Il est probablementtemps aujourd’hui, avec le recul que nous avons, de faire le point sur le target costing aussi bien sous son angle de pratique sociale que dans ses fondements en tant qu’outil de gestion, afin d’évaluer son avenir prévisible. Pour cela, nous allons procéder à une revue de la littérature qui lui est consacrée. Nous examinerons d’abord comment le target costing s’est généralisé (1.1.), les diversesconceptions qui s’opposent à son sujet (1.2.), puis sa nature et son contenu (1.3.). Nous étudierons ensuite les analyses relatives à cette méthode de gestion portant plus particulièrement sur les acteurs de sa mise en œ uvre (2.1.), sa logique fondatrice (2.2.), ses rapports avec les référentiels traditionnels du contrôle de gestion (2.3.), ses objets d’application et sa temporalité (2.4.). Nousnous interrogerons enfin sur sa contingence (3.1.) et ses limites (3.2.).

François Meyssonnier

115

1. Description d’une pratique 1.1. La lente diffusion du target costing
Le coût cible, dénommé genka kikaku, littéralement coût planifié ou projeté, a été inventé en 1965 chez Toyota [T. Tanaka 1993] et se développa au début des années 70 au Japon. Sa généralisation fut progressive et assezinégale, variant fortement selon les branches. Une enquête fut menée à ce sujet en 1991-1992 au Japon. Citée par Y. Kato et al. [1995], elle montrait qu’en une vingtaine d’années le target costing était devenu la norme au Japon dans quasiment toutes les entreprises automobiles. Près de 80 % des entreprises des secteurs des biens d’équipement, de la construction électrique et de l’électronique...
tracking img