Taylorisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1326 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : Le Taylorisme est-il une forme d’organisation du travail dépassée ?

La notion de « travail » combine deux sens ; un sens économique et un sens sociologique. Le travail est un facteur de production de l’économie, il est source de richesses mais il a aussi un coût, le salaire. Aussi le travail provenant du latin « tripaliare », s’apparente donc en fait historiquement à une forme detorture ; c’est ainsi qu’on l’associe aujourd’hui à la contrainte, la douleur voire la souffrance. En effet, le travail est une activité humaine quotidienne qui nous occupe près de 8 heures/jour. C’est pourquoi présentement, l’aspect humain du travail est au cœur des débats de notre société, notamment au sujet lié à la « pénibilité du travail ». Dans une démarche capitaliste, l’entrepreneurcherche sans cesse à maximiser ses profits et se doit donc de faire des choix en termes de combinaisons productives. L’organisation du travail se caractérise par l’agencement des postes de travail afin d’aboutir à une productivité maximale, et la division scientifique du travail se définie par l’organisation des tâche au sein d’une entreprise.
En France, Adam Smith (1723-1790), économisteanglais, dans son ouvrage intitulé « Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations » (1776), a montré à travers l’exemple d’une manufacture d’épingles, que la division du travail et la spécialisation permet d’accroitre la productivité de chaque ouvrier. Au 20ème siècle, l’organisation du travail sera influencée par le Taylorisme et le Fordisme ; ces principes seront remis en causedurant « les Trente Glorieuses » (1945-1975), et de Nouvelles Formes d'Organisation du travail (NFOT) émergeront. Le Taylorisme est-il une forme d’organisation du travail dépassée ? Est-il encore présent dans certains secteurs aujourd’hui ?
Pour répondre à cette problématique nous verrons, tout d’abord, le Taylorisme comme une forme d’organisation du travail dépassée et analyserons lesNouvelles Formes d’Organisations du travail (NFOT) puis nous nuancerons nos propos, en mettant en avant les fondements du Taylorisme qui persistent encore aujourd’hui dans certains secteurs d’activités.

I/ Le Taylorisme a connu des périodes de crise qui ont conduit les Hommes à rechercher de nouvelles formes d'organisation du travail.

A) La remise en cause du Taylorisme et du Fordisme, sescrises

Au cours des années 1960, une première crise se manifeste par l’accélération des cadences générant des gaspillages et des malfaçons. Les conditions de travail des salariés se détériorent, la routine s’installe de même que l’abrutissement dû à la monotonie des tâches spécifique. Les accidents de travail, le surmenage imposé par des cadences en constante augmentation, l’absentéisme deplus en plus présent, les « turn-over » du personnel s’élèvent et entrainent une augmentation des conflits et des revendications, symbole d’une crise sociale profonde. Les salariés cherchent en réalité un enrichissement dans leur fonction travail.
Deux décennies plus tard, une nouvelle crise éclate, cette fois-ci, l’automatisation des usines et les contraintes liées au Taylorisme amène unréel problème vis-à-vis à l’ouvrier qui se doit d’être de plus en plus polyvalent.

B) L’émergence de nouvelles formes d’organisation du travail

Le modèle japonais surnommé « le Toyotisme » ou « l’Ohnisme » [cf. doc 1], tiré du nom de son créateur Taïchi Ono, met en avant l’importance du dialogue et de la communication, prends en compte l’intelligence de l’ensemble des salariés d’uneentreprise et donne un véritable pouvoir de décision aux travailleurs. Ce dernier se voit confier une certaine forme de responsabilité au sein de l’infrastructure qui l’emploie.
Le Toyotisme [cf. doc 7] met en place un système de production dît de « juste à temps », l’entreprise produit selon la demande du marché. De plus, l’autonomisation des salariés et des machines dû fait de...
tracking img