Tocqueville

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2403 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ommentaire composé : Victor Hugo, Les Misérables : Le jardin abandonné
Texte étudié :
Le jardin de la rue Plumet : un jardin abandonné, refuge idéal pour Jean Valjean et Cosette.
Ce jardin ainsi livré à lui-même depuis plus d'un demi-siècle était devenu extraordinaire et charmant. Les passants d'il y a quarante ans s'arrêtaient dans cette rue pour le contempler, sans se douter des secretsqu'il dérobait derrière ses épaisseurs fraîches et vertes. Plus d'un songeur à cette époque a laissé bien des fois ses yeux et sa pensée pénétrer indiscrètement à travers les barreaux de l'antique grille cadenassée, tordue, branlante, scellée à deux piliers verdis et moussus, bizarrement couronnée d'un fronton d'arabesques indéchiffrables.
Il y avait un banc de pierre dans un coin, une ou deuxstatues moisies, quelques treillages décloués par le temps pourrissant sur le mur; du reste plus d'allées ni de gazon ; du chiendent partout. Le jardinage était parti, et la nature était revenue. Les mauvaises herbes abondaient, aventure admirable pour un pauvre coin de terre. La fête des giroflées y était splendide. Rien dans ce jardin ne contrariait l'effort sacré des choses vers la vie ; lacroissance vénérable était là chez elle. Les arbres s'étaient baissés vers les ronces, les ronces étaient montées vers les arbres, la plante avait grimpé, la branche avait fléchi, ce qui rampe sur la terre avait été trouver ce qui s'épanouit dans l'air, ce qui flotte au vent s'était penché vers ce qui se traîne dans la mousse ; troncs, rameaux, feuilles, fibres, touffes, vrilles, sarments, épines,s'étaient mêlés, traversés, mariés, confondus ; la végétation, dans un embrassement étroit et profond, avait célébré et accompli là, sous l'oeil satisfait du créateur, en cet enclos de trois cents pieds carrés, le saint mystère de sa fraternité, symbole de la fraternité humaine. Ce jardin n'était plus un jardin, c'était une broussaille colossale, c'est-à-dire quelque chose qui est impénétrable commeune forêt, peuplé comme une ville, frissonnant comme un nid, sombre comme une cathédrale, odorant comme un bouquet, solitaire comme une tombe, vivant comme une foule.
Commentaire :

Roman de Victor Hugo (1802-1885), Les Misérables fut publié en 1862. Œuvre immense, joyau du patrimoine littéraire national, riche en figures assimilées par notre imaginaire ou notre langue, ce roman touffu maisd’une lecture aisée, populaire mais déroutant, est une somme hugolienne: commencé en 1845 sous le titre les Misères — mais sans doute rêvé dès 1828 —, interrompu par les événements de 1848, il est repris en 1860 pendant l’exil. Objet de scandale, il connut dès sa parution un énorme succès, qui ne s’est jamais démenti depuis, entretenu par le cinéma et même, récemment, la comédie musicale.
La rue Plumetest un lieu central du roman, notamment dans la quatrième partie intitulée «L’Idylle rue Plumet et l’Épopée rue Saint-Denis ». On y trouve un jardin abandonné, refuge idéal pour Jean Valjean et Cosette. Le texte proposé à l’étude nous offre une description très dense et à la fin métaphorique de ce jardin. Il s’agira de voir quelle signification revêt ce jardin dans l’économie du roman et dansl’esthétique romanesque hugolienne. Nous verrons, dans une première partie, comment cette description d’un jardin abandonné devient un hymne à la nature ; puis, dans une deuxième partie, nous examinerons le renouveau de la nature comme esthétique romantique.
I La description d’un jardin abandonné : un hymne à la nature
A/ L’organisation de la description
• L’hyperthème : « ce jardin », groupenominal constitué d’un substantif précédé d’un adjectif démonstratif, ouvre le texte et ouvre, plus précisément, la description. Le terme « jardin » constitue l’hyper thème de la description, en cela qu’il résume tout le texte qui suit, comme si l’on avait ensuite à faire à une définition de ce terme. L’adjectif démonstratif a également son important dans la mesure où il singularise ce jardin en...
tracking img