Tocqueville

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3359 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Raison et le Réel.

La raison (du latin ratio , « calcul, mesure ») et le réel ( du latin res , « chose ») , désignent les deux termes d'une démarche qui engage l'homme dans un rapport de connaissance avec les choses. La raison humaine ( au sens de « faculté qui s'oppose à la sensibilité ou à l'imagination » semble marquée par le désir de connaître, de se représenter les chose de façonadéquate (vraie). La question est de savoir comment s'articule le rapport entre la raison humaine et la réalité et si la raison peut prétendre connaître les choses.
Les choses nous sont donnés par nos sens, dont la réalité. De plus, l'existence des sciences (hypothèses, lois ...) est le meilleur signe que le désir de vérité anime naturellement l'homme: la raison humaine est naturellement finaliséepour tenter de découvrir la signification des choses. Chaque être nait avec une raison. Nous recevons la réalité: couleurs, formes, odeurs , excépté si l'on considère cela comme une invention de l'esprit.

I-La vérité

=> L'expression « à chacun sa vérité » a-t-elle un sens ?
=> Domaines dans lesquelles la question de la vérité se pose: polotique, théologie, morale, connaissance : pourcette dernière c'est l'idée selon laquelle nous n'aurions pas de connaissance directe des choses mais seulement des représentations.
=> Le relativisme = thèse selon laquelle la vérité est multiple. C'est par le biais de son aspect moral qu'on peut critiquer le relativisme : tout est-il acceptable ? Si les normes morales varient selon les stés et le temps, cad s'il n'existe pas de règles ou denormes universelles, alors tout est acceptable et si tout est acceptable, on ne peut plus condamner les tyrans, les bourreaux...
=> Ds l'Antiquité grecque , il y a un penseur majeur du scepticisme: Pyrrhon. Selon lui , il n'y a que des opinions pas de T. Il est donc relativiste et pour lui , toute affirmation qui prétend dire quelque chose de certain est dogmatique. Un sceptique est un homme quiprétend que l'homme ne peut atteindre aucune T. Il met en cause toute la connaissance humaine et la philosophie et affirme que tout ce que nous percevons n'a rien de réel. Exemple du miel: quelque chose m'apparait comme jaune , sucré et mou : 1-cela ressemble a du miel , 2- ce n'est pa du miel , 3- cela ne ressemble pas à du miel pour Pyrrhon , 4- c'est du miel : Seule la 3 est acceptable pourlui car la 2 et la 4 c'est dogmatique et pour la 1 il manque le point de vue de la personne. On ne peut pas dépasser le stade des apparences. Sa thèse dit qu'on perçoit bien quelque chose ( données sensibles) mais ces quelques choses ne st que des apparences. C'est également la thèse selon laquelle il n'y a que des apparences et que donc ce qu'on appelle la réalité pourrait , n'être qu'unereprésentation de l'esprit. Le but de Pyrrhon est d'indiquer qu'il est absurde/incensé de vouloir rechercher des vérités absolues, car c'est vain. Ce qu'il préconise c'est d'arreter de philosopher et de parvenir à l'ataraxie = forme de sagesse que l'on atteint lorsqu'on cesse de chercher la T absolue.
=> Pour Carnéade , qui est un sceptique probabiliste, nos jugements sur la réalité peuvent êtres vraisà deux conditions : 1-que nos impressions nous rapportent correctement les faits , 2- que nos impressions soient correctement enregistrées. Pour Pyrrhon , les 2 conditions ne sont jamais remplies.

Les vérités communes

=> Thèse d'Arisote : pour lui , il existe des vérites communes, cad des évidences premières qui se révèlent être des vérités. Les évidences: Pour A , c'est une saisieintuitive à l'égard de la réalité qui nous entoure. Elles ne résultent pas de démonstations et pourtant elles donnent naissance à ce que A appelle des dispositions = façon de se comporter. Elles portent sur ce qu'il y a de plus immédiat, de plus premiers et même de plus certains. Ex: « L'homme est naturellement sociable », A.
=> 1ere T commune: Selon A , pour penser , il faut être : s'il...
tracking img