Tpe barbie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5150 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La poupée Barbie

Introduction :

Les années 50 sont celles du consommateur moderne.

On abandonne les vieilleries du passé pour se tourner

Résolument vers tout ce qui est « nouveau », « moderne », et «  révolutionnaire ».

Des armées de poupées en plastique colonisent les chambres d’enfants.

Du haut de ces 29 cm, les cheveux platine, les yeux bleus, et les cils papillonnants, lapoupée Barbie est un sex-symbol qui choque l’Amérique puritaine des années 60.

Cependant, elle va très vite s’imposer comme un idéal physique et moral des petites filles du monde occidental.

[pic]

BARBIE :L’évolution

Les débuts de Barbie (1959) « Je ne sais pas quelle taille je fais. Toutes mes tenues sont faites sur mesure. »

L’histoire de Barbie et de l’entreprise Mattel est partied’un minuscule garage de Los Angeles dans le quel deux jeunes hommes confectionnaient des jouets à partir de matériaux de récupération Avec seulement quelques outils achetés à crédit et de bonnes idées, Elliot Handler et Harold Matson fusionnèrent leurs noms et leurs projet pour lancer leur propre société Mattel, en 1945. Ce pendant ce faut l’épouse et future associé d’Elliot Handler qui imaginale jouet qui allait valoir à Mattel de Rester sous le feu des projecteurs pour les décennies à venir : Barbie
Ruth eut le déclic après avoir regardé sa fille, Barbara, jouer par terre avec ses amies. Elle avait remarqué que Barbara délaissait ses énormes poupons et préférait faire essayer de faire tenir debout ses poupées adultes en carton « Je me suis dit qu’on pourrait faire une poupée en troisdimensions adaptée à ce type de jeux » s’est-elle souvenue plus tard. Ruth parla donc ce concept à son mari et l’on passa rapidement au développement. Il fallut trois ans pour parfaire la poupée et on la nomma Barbie en référence à Barbara. Barbie fut lancée à la foire du jouet de New York en 1959. Barbie fait à l’époque que 28 centimètres. Ses cheveux étaient coiffés avec une queue-de-cheval lamode dans les années 50 comme ceux des adultes. Sa silhouette très fine était mise en valeur par son premier maillot de bain blanc et noir sans brettelles. Les fillettes étaient sensibles à son charme contenu. La délicatesse de son visage peint à la main, avec le regard légèrement tourné vers la droite, était rehaussée par la teinte rubis de sa bouche en cœur. La mystérieuse petite voyageusen’était livrée qu’avec une paire de lunettes de soleil pointues, des chaussures à talons noires laissant apparaitre ses orteils et un catalogue de ses vêtements, vendu pour le somme de 3 dollars. Aujourd’hui ce modèle compte parmi les plus rares

Avec ne silhouette aussi stylée, Barbie mérite une garde-robe unique. Quand le moment fut venu de recruter un créateur de mode pour développer la garde-robe deBarbie, les Handler de mandèrent conseil à la Chouinard Art School de Los Angeles ; Charlotte Johnson, une styliste qui y enseignait correspondait au profil recherché. Lors du premier entretien, Ruth lui donna les grandes lignes de ce qu’elle avait en tête, qui comprenait tout ce qui peut aller s’une tenue de tennis à quelque chose de chic pour le week end en passant par une robe de marié.Charlotte se mit immédiatement au travail.
La styliste de Mattel Charlotte Johnson s’installa donc au Japon afin d’y créer une gamme de vêtements et d’accessoires aussi détaillés et sophistiqués que ce que l’on pouvait voir dans les défilés parisiens, ou Christian Dior venait de lancer le « new-look »et ses tailles de guêpes. Les ensembles raffinés de Johnson arrivèrent à un moment où les famillesremplaçaient leurs Oldsmobile par des Véhicules plus petits et où les femmes faisaient leurs entrées de monde du travail. Le nouveau concept des cartes de crédits en plastiques d’American Express faisait paraître les voyages en jet aussi accessibles et exaltants que les vêtements de la garde-robe de Barbie. Grâce à des interprètes, elle travailla avec de talentueux professionnels locaux à...
tracking img