Un peu de cours pour les plus faibles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (981 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
En novembre de cette même année, les élections internes de l'UMP rendent leur verdict : c'est Nicolas Sarkozy qui prend la tête du mouvement avec 85% des suffrages. Le parti lui permettra alors demonter en puissance pour atteindre son seul but, la présidentielle de 2007 et de se détacher de l'actuel Président de la République, Jacques Chirac.
En mai 2007, élu président de la République face àSégolène Royal, il démissionne de la présidence de l'UMP. L'épineuse question de la succession se pose alors. Modifiant les statuts initiaux, le conseil national institue une direction collégialecomposée d'un pôle législatif (Jean-Pierre Raffarin, Jean-Claude Gaudin et Pierre Méhaignerie) et d'un pôle exécutif (Patrick Devedjian qui démissionnera en décembre 2008 pour se consacrer à son portefeuilleministériel puis Xavier Bertrand en tant que secrétaire général).
Le 28 novembre 2004, au Bourget, Nicolas Sarkozy devient le deuxième président de l'UMP, élu par 85,09 % des membres du parti face àNicolas Dupont-Aignan (9,10 %) et Christine Boutin (5,82 %). Le corps électoral était composé des adhérents et la participation s'élevait à 53,29 %. Le nouveau secrétaire général est PierreMéhaignerie.
Lui permettant de rivaliser à distance avec Jacques Chirac, le nouveau président de l'UMP n'a plus qu'un seul objectif en tête, à savoir l'élection présidentielle de 2007. Malgré l'échec duréférendum constitutionnel de 2005, l'UMP bat tous les records d'affluence et d'adhésion. Le mouvement entreprend alors un vaste chantier de modernisation et de réflexion interne par l'organisation d'unevingtaine de conventions thématiques entre 2005 et 2006, afin d'élaborer le programme présidentiel et législatif de Nicolas Sarkozy et de l'UMP pour les échéances de 2007. Le parti abandonne alors touteréférence gaulliste.
Seul candidat en lice, Nicolas Sarkozy est investi candidat de l'UMP par les militants à l'élection présidentielle le 14 janvier 2007. Il est élu président de la République...
tracking img