Violences conjugales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3234 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les violences conjugales

Déclarée grande cause nationale et européenne de l’année 2010,
La violence conjugale se définie comme un processus évolutif au cours duquel un partenaire exerce, dans le cadre d’une relation privilégiée, une domination qui s’exprime par des agressions physiques, psychologiques, sexuelles, économiques ou spirituelles.

Nous présenterons en première partie les donnéesépidémiologiques du phénomène,
dans un second temps nous essaieront de déterminer des profils d’agresseurs et les facteurs qui peuvent déclencher la violence au sein du couple.
Ensuite nous nous intéresserons aux conséquences pour les victimes et pour la collectivité.
Enfin nous ferons un état des lieux des mesures de rétorsions, de prévention, des politiques mis en œuvre pour tenter deremédier à ce fléau.

LES DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES

• Devant la dispersion des différentes enquêtes et les résultats très préoccupants qu’elles dévoilent, la nécessité s’est imposé en 1997 de réaliser:
L’enquête nationale sur les violences envers les femmes en France. (ENVEFF)

Pilotée par le secrétariat d’État aux droits des femmes, cette enquête a été coordonnée par l’institut de démographie deParis I réalisée par une équipe pluridisciplinaire de chercheurs appartenant au CNRS, l’INED, L’INSERM et aux universités.
La population étudiée est constituée par un échantillon représentatif de 7 000 femmes dont les noms ont été tirés au sort, âgées de 20 à 59 ans révolus, résidant en métropole et vivant hors institutions, par questionnaire téléphonique confidentielle
Les situations sontévaluées sur les douze derniers mois, puis sur toute la vie.
Des premiers résultats de l’ENVEFF ont été publiés en décembre 2000.

– au cours des douze derniers mois, l’indicateur global de violences conjugales concerne 10 % des femmes ;
– les violences conjugales se répartissent comme suit : 4,3 % d’insultes, 1,8 % de chantage affectif, 24,2 % de pressions psychologiques (dont 7,7 % deharcèlement moral), 2,5 % d’agressions physiques, 0,9 % de viols et autres pratiques sexuelles imposées.
– la fréquence des violences subies est homogène selon les catégories socioprofessionnelles.
Selon le secrétariat d’état à la solidarité, les violences conjugales ont causés la mort de 156 femmes en 2008, 166 en 2007, 137 femmes et 31 hommes en 2006.
Soit près de 1 victime de sexe féminin tous les2 jours et 1 victime de sexe masculin tous les 11,5 jours.
– les violences conjugales sont liées à l’âge : les femmes les plus jeunes (20/24 ans) sont environ deux fois plus exposées que leurs aînées ;
– de nombreuses femmes ont parlé pour la première fois à l’occasion de l’enquête : les violences conjugales sont les plus cachées (plus des 2/3 des femmes contraintes par leur conjoint à despratiques ou rapports sexuels forcés avaient gardé le silence ; 39 % avaient caché des agressions physiques) ;
– le recours des femmes victimes de violences au sein du couple se porte dans 24 % des cas sur les médecins ;
C’est dans la vie de couple que les femmes adultes subissent le plus de violences physiques, psychologiques et sexuelles ; tous les groupes sociaux sont exposés, les inégalitéssocio-économiques étant cependant des facteurs aggravants, notamment le chômage.
L'enquête française BVA/L'Express de juin 2005, posant à des hommes les mêmes questions concernant les violences psychiques que celles posées à des femmes par l'enquête ENVEFF, aboutit aux mêmes résultats.
8 à 10 % d’hommes seraient victimes de violences conjugales.
Pour 2007, la gendarmerie comptabilise 2317 faitsconstatés de violence conjugale contre des hommes, soit une augmentation de 39,3% sur un an, la police n'étant malheureusement pas en mesure de fournir son propre comptage.
Ce chiffre est très en dessous du chiffre réel des violences, car la plupart des hommes concernés n'osent pas porter plainte, pour plusieurs raisons :
les services d'aide, comme le 3919, sont officiellement présentés comme...
tracking img