à jour

Pages: 7 (1678 mots) Publié le: 11 janvier 2014
CH. 3 LES CHARGES INCORPORABLES
Le calcul des coûts et des résultats analytiques se fait principalement à partir des charges et des produits comptabilisés en comptabilité générale. Il existe cependant un certain nombre de différences d’incorporation entre ces deux systèmes comptables. Le chapitre précédent a déjà mis en évidence ce problème avec les malis et les bonis d’inventaire.
L’objectifde ce chapitre est de déterminer les charges incorporables aux coûts en recensant les autres différences d’incorporation à prendre en compte et leur incidence sur les résultats.
.1 LES DIFFERENCES D’INCORPORATION
La comptabilité analytique ne reprend pas tous les produits et toutes les charges de la comptabilité générale. De plus les charges prises en compte ne le sont pas toujours avec lesmêmes montants et certains éléments non comptabilisés en charge néces­sitent d’être incorporés aux coûts.
Pour comprendre la logique des éléments à incorporer dans le calcul des coûts et des résultats, il faut avoir présent à l’esprit le rôle respectif des deux systèmes compta­bles  (Ch.1). Le système "comptabilité analytique" est un outil de gestion devant per­mettre d’aider les responsables d’uneentreprise à prendre des décisions. Ainsi, la logique économique prime et la décision d’incorporer ou non une charge est une décision de gestion qui est fonction de l’objectif recherché.
Les différences d’incorporation peuvent être classées en quatre catégories :
1. Les différences liées au temps : certaines charges sont enregistrées en comptabi­lité générale une fois par an alors que les coûtssont calculés tous les mois ou tous les trimestres.
2. Certains éléments de gestion (charges et produits) ne sont pas incorporables compte tenu de leur caractère exceptionnel.
3. Certains facteurs de production consommés pour la réalisation de l’activité, donc intégrables dans les coûts, ne sont pas pris en compte dans les charges de la comptabilité générale. Ce sont les éléments supplétifs.
4.Les dotations aux amortissements, aux dépréciations et aux provisions sont souvent évaluées en comptabilité générale en fonction de considérations fiscales (Prise en compte de l’amortissement dégressif, de moins values latentes...). L’intégration de ces éléments dans les coûts nécessitent de recalculer les dépréciations sous un angle économique, c’est-à-dire en prenant en considération ladépréciation réelle des biens concernés.
.1.1. Les différences d’incorporation liées au temps
Dans le cadre comptabilité générale, les charges et les produits sont comptabilisés à partir des pièces justificatives correspondant. Pour la plupart des comptes, l’enregis­trement est continu et traduit l’évolution des flux réalisés mois par mois. Il en est ainsi pour les achats, les ventes, les salaires...Toutefois, certaines charges et certains pro­duits s’enregistrent plus irrégulièrement une fois par an, par semestre ou autre : ce sont les charges et les produits à enregistrement périodique.
Exemples de charges :
Les taxes assises sur les salaires (la taxe d’apprentissage, la taxe sur la formation professionnelle, la taxe sur l’effort à la construction...) s’enregistrent une fois par an au cours du1° trimestre de l’année civile.
La taxe professionnelle s’enregistre une ou deux fois par an suivant son importance.
Les honoraires de l’expert comptable et du commissaire aux comptes sont également souvent constatés une ou deux fois par an.
Les primes d’assurances sont réglées pour l’année à venir.
Les dotations aux amortissements et aux provisions sont constatées exclusivement en find’exercice...
Exemples de produits :
Les loyers perçus pour un trimestre, un semestre ou une année...
En comptabilité analytique, la période de calcul des coûts est généralement le mois ou trimestre. Il est donc nécessaire d’abonner (étaler) les charges et les produits à enre­gistrement périodique en fonction de la période de calcul des coûts.
Exemple : Déterminer dans le tableau ci-dessous les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • un jour egal a millan
  • ce que le jour doit a la nuit
  • ce que le jour doit a la nuit
  • Récemment mis à jour
  • le jour ou tout a bascule
  • Ce que le jour doit a la nuit
  • De 1945 a mos jour
  • Nouvelle mise à jour

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !