Analyse comparative de l'imge

2790 mots 12 pages
I- Exposé préalable

Pour ce dossier d'analyse de l'image nous avons choisi de nous intéresser au thème de l'affiche de film. En effet, l'affichage est le premier support de communication publicitaire pour le cinéma. Le rôle de l'affiche étant de « rendre compte du positionnement du film par une image fixe»[1], il faut la rendre la plus efficace possible. L'affiche de cinéma répond à un certain nombre de règles qui divergent selon les pays. Nous avons choisi de nous intéresser à ces normes de création et aux changements qu'elles connaissent au grès des législations et des modes de réceptions.
Étant donné notre goût commun pour les films de Stanley Kubrick, nous avons décidé de travailler sur les affiches de ses films. Après réflexion, nous avons choisi l'affiche du film « The Shining » sorti aux États-Unis en mai 1980. Ce film correspond parfaitement au thème de notre dossier puisque plusieurs versions de l'affiche étaient disponibles, l'originale parue aux États-Unis et l'adaptation européenne qui est totalement différente. Notre corpus est donc constitué de l'affiche américaine du film et de la version composée pour la France.
A partir de ces deux documents, nous essaierons de définir en quoi la composition de l'affiche française est différente de l'affiche parue aux États-unis et en quoi cela est-il révélateur du contexte de création, des codes visuels et des modes de réception propres à ces deux pays au début des années 80.
Notre étude s'articule autour de trois hypothèses principales. La première suppose que le marketing occupe une place primordiale dans la phase de création de l'affiche de cinéma. La seconde présume que les lois régissant l'industrie du cinéma s'appliquent également à la composition de l'affiche et que celles-ci peuvent être différentes selon le pays d'exploitation. Enfin, la dernière suppose que si l'affiche de film sert à véhiculer l'idée principale de celui-ci, on peut déterminer le genre auquel il appartient en s'appuyant

en relation

  • Analyse
    576 mots | 3 pages
  • la strategie de communication marketing
    8528 mots | 35 pages
  • Discounted cash flow
    7289 mots | 30 pages
  • Droit
    62663 mots | 251 pages
  • La stratégie
    119712 mots | 479 pages
  • Bio ethique
    235707 mots | 943 pages