Base grammaire

Pages: 7 (1619 mots) Publié le: 8 mars 2011
I. ACCORD DU PARTICIPE PASSÉ (PP)

A) PP employé SEUL (sans auxiliaire).

L’accord se fait en genre et en nombre avec la base nominale ou pronominale à laquelle il sert d’épithète (a-b); ou avec le complément direct (N ou PRO) auquel il sert d’attribut (c-d).
a) Ils recueillirent les enfants abandonnés par leurs parents.
b) Déroutés, ils décidèrentd’attendre.
c) Nous devons tenir les étudiants informés de leurs droits.
d) Une histoire qu’on croit terminée est toujours surprenante.

B) PP employé avec l’auxiliaire ÊTRE (ou un autre verbe attributif).

L’accord se fait avec le sujet (a-b).
a) Elle est entrée doucement.
b) Ces fleurs semblent fanées.

NOTE : Les auxiliaires aux tempssurcomposés (double auxiliaire) sont invariables à la voix active (a-b) ou à la voix passive (c).
a) Les fleurs que j’ai plantées ce matin => que j’ai eu plantées.
b) Je suis parti => J’ai été parti.
c) Quand j’ai été nommé => Quand j’ai eu été nommé.

C) PP employé avec AVOIR.

1. Régle de base (RDB). L’accord se fait à 2 conditions : il doit y avoir uncomplément direct (CD), et celui-ci doit être placé avant le verbe (V). Note : l’accord peut se faire avec un CD en ellipse.
a) Les femmes que j’ai aimées m’ont trahi. => j’ai aimé QUI? = que (CD + placé avant le V), mis pour Les femmes (fém. plur.)
b) Nous avons adoré ce fruit qui est l’un des plus savoureux que nous avons mangés à ce jour. => Nous avons mangé QUOI? =que mis pour fruits en ellipse auquel se rapporte l’adjectif savoureux = des plus savoureux fruits.

2. PP suivi d’un infinitif (INF). Régle de base + le CD doit faire l’action de l’INF.
a) Les oiseaux que j’ai entendus chanter. (= Régle de base (CD + placé avant le V) + fait l’action de INF (que mis pour Les oiseaux fait l’action de chanter).
*b)[1] Lessommes que j’ai dû rembourser étaient très élevées. (= Régle de base, mais que, mis pour Les sommes, ne fait pas l’action de l’INF => le PP ne s’accorde pas.

3. PP d’un verbe pronominal. Il est toujours conjugué avec l’auxiliaire ÊTRE. Il existe 2 situations : les verbes sont exclusivement pronominaux (ils ne s’emploient qu’à la forme pronominale, ex. : se méfier : on ne peut pas direil méfie de toi, ou occasionnellement pronominaux (regarder / se regarder). Un verbe à la forme pronominale est toujours accompagné d’un pronom complément correspondant (en rang et en nombre) au pronom sujet, mais ce pronom complément peut avoir des fonctions syntaxiques différentes (CD, CI (complément indirect)).

OCCASIONNELLEMENT pronominal : On remplace l’auxiliaire ÊTRE parAVOIR et on applique la RDB.
a) Elles se sont regardées. Elles ont regardé QUI? = se (CD + placé avant le V), correspondant au sujet Elles (fém. plur.)
b) Elle s’est coupée.
c) Elle s’est coupée au doigt.
d) *Elle s’est coupé le doigt. Ici, le CD est placé après le V.
e) *Elles se sont succédé. L’accord ne se fait pas parceque lorsqu’on remplace ÊTRE par AVOIR et qu’on applique la RDB, on trouve, non pas un CD, mais un CI (complément indirect) puisque la complémentation du verbe est introduit par une préposition (PRÉP) : on succède à quelqu’un.

EXCLUSIVEMENT pronominal.
L’accord se fait avec le sujet.
a) Elles se sont méfiées.
Exception : S’ARROGER. Ceverbe, bien qu’exclusivement pronominal, se construit avec une complémentation directe (CD) s’arroger quelque chose, qui est donc susceptible de produire l’accord du PP.
b) Les droits qu’elle s’est arrogés.

4. PP d’un verbe pronominal suivi d’un INF. On applique # 3 et # 2.
a) Ces travailleurs se sont vus mendier leur salaire. # 3 : Occasionnellement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Regles de base de l'orthographe grammaire
  • La grammaire
  • Grammaire
  • grammaire
  • Grammaire
  • Grammaire
  • grammaire
  • Grammaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !