BAUDELAIRE COMMENTAIRES

Pages: 6 (1371 mots) Publié le: 23 octobre 2015
BAUDELAIRE, Charles
Quatre poèmes de la section « Spleen et Idéal » du recueil Les Fleurs du Mal.
L’ALBATROS,
Composition comprenant quatre quatrains d’alexandrins (rimes A, B, A, B), dont les trois premiers furent écrits pendant le voyage de Baudelaire autour du monde (il avait assisté plusieurs fois à la scène décrite) et dont le quatrième fut écrit quelques années plus tard pourillustrer la fonction du poète.
Dans le premier quatrain, le poète nous montre les marins qui souvent capturent des albatros aux longues ailes (« vastes oiseaux des mers ») qui pourtant sont pacifiques ( « indolents »), et accompagnent le voyage des marins dans des conditions pénibles (« gouffres amers »)..
Dans le deuxième quatrain, les marins déposent les albatros capturés sur les planches dunavire et alors ces oiseaux, majestueux dans le ciel (« ces rois de l’azur ») deviennent maladroits et éprouvent de la honte pour leur maladresse, car leurs ailes qui avant leur permettaient d’être les rois du ciel, maintenant sont immobilisées, inutiles, comme le prouve la comparaison avec les avirons qui « traînent à côté d’eux. »
Dans le troisième quatrain, le poète reprend la description de lamaladresse des oiseaux opposée au comportement pervers des marins. L’albatros est maladroit (« gauche ») et sans réaction (« veule ») et les marins se moquent de lui en mimant leur situation actuelle et en le provoquant sadiquement avec leur pipe. A noter que Baudelaire emploie le terme « brûle-gueule » pour insister sur leur vulgarité. Les marins ici n’ont pas le beau rôle : Baudelaire veutsusciter en nous de l’indignation par rapport à leur comportement, alors qu’il veut susciter en nous de la pitié pour l’albatros, victime du sadisme des marins.
Dans le quatrième quatrain, qui sert de conclusion, on parle de la figure du poète. Baudelaire, avec une comparaison, nous conduit à comprendre le drame du poète qui n’a pas peur dans son élément (le ciel, le monde supérieur, la poésie, lacréativité) : allusion probable aux critiques des gens communs ou aux critiques littéraires. Mais quand il rentre dans le monde de la contingence, dans le monde de tous les jours, comme l’albatros qui devient un handicapé, le poète devient un marginal, un incompris, que tout le monde peut martyriser, critiquer.
CORRESPONDANCES
C’est un sonnet (deux quatrains, deux tercets)  d’alexandrins qui, malgréla forme classique révèle une grande modernité, car c’est dans ce sonnet que se trouve le mot SYMBOLES qui sera utilisé pour créer le mot symboliste qui définira l’école qui verra le jour en 1885.
Dans le premier quatrain, Baudelaire nous montre les caractéristiques de la Nature, vue comme un temple où on entend « de confuses paroles » que l’on doit décrypter. En cela on peut déjà comprendre quele poète a justement cette fonction de décrypter le mystère qu’il y a dans le monde, qui semble se révéler à nous de façon familière, mais ce n’est qu’une apparence, car il y a des symboles. Et donc le poète est un peu assimilé à un philosophe qui comprend le mystère de la création.
Dans le deuxième quatrain, Baudelaire nous explique que la création est caractérisée par une unité « ténébreuse etprofonde », une unité obscure et illimitée, représentée par exemple par la correspondance entre des éléments sensoriels différents : « Les parfums, les couleurs et les sons se répondent. »
Et pour illustrer ce concept, Baudelaire va utiliser comme exemple différents types de parfums.
Les uns sont positifs (frais comme les chairs d’enfants, doux comme les hautbois, verts comme les prairies. »exemple de synesthésie). Les autres sont négatifs, « corrompus », ce qui confirme que, outre les correspondances horizontales entre les cinq sens (le toucher, l’ouïe, le goût, la vue, l’odorat), on a aussi des correspondances verticales entre le monde sensible et le monde suprasensible, le monde moral qui est de deux types, un positif, évoqué par la candeur, la pureté de l’enfance et l’autre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaires
  • commentaire baudelaire
  • commentaire baudelaire
  • Commentaire baudelaire
  • Commentaire baudelaire
  • commentaire baudelaire
  • Commentaire de baudelaire
  • Commentaire Baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !