Baudelaire

1682 mots 7 pages
Lecture analytique n° 3
Charles Baudelaire « Les Correspondances »

1) La découverte des correspondances A) Le lien homme/nature B) l’importance de la perception C) La découverte des synesthésies
2) Une conception spiritualiste du monde e de la poésie A)Des correspondances horizontales aux correspondances verticales B) Une conception spiritualiste et pastique de l’univers C) Fonctions du poète et de la poésie

Introduction : Ce poème est la 4ème pièce des Fleurs du mal. Il succède à deux textes évoquant la condition malheureuse du poète : maudit par sa mère dans « Bénédiction » et exilé sur terre et rejeté par les hommes dans « Albatros ». Mais la vocation du poète qui est justifiée dans les deux poèmes suivants « élévation » révèle son génie car il est seul capable de « comprendre le langage des fleurs et des choses muettes » : »correspondances » présente le poète comme le médiateur entre la nature et les hommes. LE poète livre une méthode, celle de la synesthésie, c’est-à-dire des équivalences sensorielles.

1)a) b)

Comme son titre l’indique ce poème permet de mettre en avant la découverte des correspondances avec le lien de l’homme et de la nature. En effet le premier quatrain est construit autour des 2 entités d’une part la nature aux deux premiers vers d’autre part l’homme dans les deux suivant. Cette nature est personnifiée comme le montre l’emploi de la majuscule et des mots « vivant », « paroles » »observent » « regard familier ». L’homme, quand a lui, est présenté comme un voyageur provisoire a la lecture du vers 3 « l’homme y passe à travers des forêt de symbole » Ce quatrain met donc en valeur un lien particulier et inversé entre l’homme et la nature car ce lien est marqué par un effet symétrique : 2vers pour l’homme ( dans le premier hémistiche) et deux pour la nature. Ce lien semble inversé la nature est sujet des verbes, l’homme devient un simple objet (« qui observent), la nature émet des messages et l’homme reçoit «

en relation

  • Baudelaire
    986 mots | 4 pages
  • Baudelaire
    1584 mots | 7 pages
  • Baudelaire
    1016 mots | 5 pages
  • Baudelaire
    1428 mots | 6 pages
  • Baudelaire
    1865 mots | 8 pages
  • Baudelaire
    1762 mots | 8 pages
  • Baudelaire
    519 mots | 3 pages
  • Baudelaire
    1359 mots | 6 pages
  • Baudelaire
    1235 mots | 5 pages
  • Baudelaire
    368 mots | 2 pages