Bergson, la conscience

Pages: 8 (1959 mots) Publié le: 15 janvier 2015
H.Bergson « la conscience et la vie » L’Energie spirituelle (1919)
« Qu’arrive-t-il […] synonyme de choix » l.58 à 73.






Henri Bergson (1859-1941), prix Nobel de littérature en 1927, est un philosophe spiritualiste français qui a beaucoup influencé le XXe siècle. Bien que son livre l’Energie spirituelle (1919) ne soit pas une de ses œuvres majeures il y expose - dansla partie « la conscience et la vie »- une des idées du spiritualisme : la conscience et entre autres la notion d’habitude.C’est autour de ce thème des activités de la conscience et de ses degrés d’intensité que Bergson fonde sa thèse du rôle essentiel du choix dans la conscience. A partir de ce texte nous pouvons nous demander en quoi les choix détermine-t-ils l’intensité de notre conscience ?L’auteur divise cet extrait en 3 parties en commençant par expliquer la disparition de la conscience à travers l’exemple de l’apprentissage (l.58à 65) avant d’aborder le paroxysme de la conscience (l.65 à 68) pour conclure sur une définition de la conscience et de ses divers degrés d’intensité (l.68 à 73).

« Qu’arrive-t-il quand l’une de nos actions cesse d’être spontanée pour devenirautomatique ? » on entend par «spontané » la capacité d’effectuer une action sans qu’elle soit nécessaire, c’est-à-dire quand on peut ne pas l’accomplir, qui n’est pas inéluctable. Si cette action est contingente c’est qu’elle implique forcément un choix, choix qui est l’aboutissement d’une réflexion menée par un esprit conscient, Bergson indique déjà ici qu’une action spontanée est une action consciente.En suivant ce raisonnement, si une action devient automatique en cessant d’être spontanée c’est qu’elle cesse aussi d’être consciente. Par exemple si un jour nous décidons d’aller nous balader, cette décision sera motivée par des envies personnelles telles que faire du sport, admirer le paysage etc et ne sera en aucun cas une contrainte imposée par un tiers. Les premiers jours nousserons vigilants au chemin emprunté, à ses dangers potentiels aux détails du paysage et nos sens et notre conscience seront en éveil ; tant que notre découverte de cette nouvelle activité ne sera pas achevée, notre curiosité et notre faculté d’étonnement garderont notre conscience active. Mais au fil des jours lorsque nous aurons le sentiment d’avoir tout découvert et que nous aurons mémorisétoutes les informations que nous avons jugé intéressantes, même si nous continuerons à effectuer l’activité nous ne ferons plus attention à quoi que ce soit notre conscience disparaitra. Dans l’exemple de l’apprentissage d’un exercice l’auteur associe une nouvelle fois la conscience au consentement de l’esprit et donc à la notion de choix dans la formule « il résulte d’unedécision et implique un choix ». L’apprentissage du mouvement est présenté ici comme une action consciente car « il vient de nous », nous n’en sommes pas contraints par une tierce personne, ce choix peut alors être considéré comme libre parce qu’il est personnel. Dans cet apprentissage si chacun des mouvements est important c’est parce qu’étant nouveau, chacun a été réfléchi (parfois inconsciemment) eta un but dans l’enchainement pour achever l’exercice et le mémoriser c’est-à-dire assimiler personnellement une connaissance pour pouvoir la reproduire de façon autonome. Ici l’autonomie se fait par rapport à notre conscience : une fois que nous avons assimilé tous les éléments et leurs enchainements un « mécanisme » se met en place. L’idée de mécanisme est une idée cartésienne admettant que « lecorps est une machine » et la matière dont il est composé n’a pas d’intentions ou de volonté ce qui suppose qu’elle n’a pas de conscience, elle ne peut que se mouvoir dans des actions conditionnées. Bergson utilise cette idée pour montrer qu’une fois que le mouvement est mémorisé par notre cerveau la vigilance que nous pouvions avoir au début ainsi que l’attention portée aux détails et à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bergson "la conscience"
  • Bergson
  • Bergson et la conscience
  • Bergson "la conscience"
  • La conscience de bergson
  • La conscience de bergson
  • La conscience de bergson
  • Bergson et la conscience

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !