Biographie de eugene ionesco de valentin antonini

338 mots 2 pages
ANTONINI Jeudi 2 Mai
Valentin 3°5
Biographie de Eugène IONESCO

Eugène IONESCO est né en Roumanie en 1909. Son père est un avocat Roumain et sa mère est Française, il passa sa petite enfance en France. Il y écrivit à onze ans ses premiers poèmes, un scénario de comédie et un « drame patriotique ». En 1925, le divorce de ses parents la fait retourner en Roumanie avec son père. Il fit là-bas des études de lettres françaises à l'université de Bucarest, participant à la vie de diverses revues avant-gardistes.
Il se marie en Roumanie avec une étudiante en philosophie en 1936. En 1938, en raison de la montée du fascisme, le couple vient s’installer en France.
Sa première pièce, La Cantatrice Chauve est créée en 1950. La pièce est accueillie froidement et déroute la critique conservatrice.
Il en sera de même pour les suivantes : Les Chaises (1952), Victimes du devoir (1953), Amédée ou Comment s’en débarrasser (1954).
Les salles restent vides. Mais un cercle d’admirateurs commence à se créer : ils saluent ce comique né de l’absurde où l’insolite fait éclater le cadre quotidien.
L’absence d’intrigue, la dégradation du langage, le non-sens, considérés d’abord comme des provocations , assurent peu à peu à Ionesco la notoriété d’un auteur d’avant-garde.
IONESCO crée le personnage de Bérenger, son double, dans Tueur sans gages (1959) ; on le retrouvera dans Rhinocéros (1958), et Le roi se meurt (1962).
C’est en 1960 que Jean-Louis Barrault crée Rhinocéros à l’Odéon. C’est la consécration pour Ionesco.
En 1965, c’est la création à la Comédie française de La Soif et la Faim, suivi 5 ans plus tard par celle de Jeux de Massacre.
En 1970 Ionesco est reçu à l’Académie française et écrit en 1972, Macbett , une de ses dernières pièces.
Eugène Ionesco fut élu à l'Académie française le 22 janvier 1970, par 18 voix contre 9 à Jules Roy, au fauteuil de Jean Paulhan. Il fut reçu par le professeur Jean Delay, le 25 février 1971.
Mort le 28 mars

en relation