Blog

Pages: 7 (1588 mots) Publié le: 23 janvier 2011
Les débuts
C’est en 1837 que Charles Louis Tiffany (1812-1902), grâce à un prêt de 1000 dollars
consenti par son père, ouvre avec son ami John B.Young une boutique au 259 Broadway à
New York aux Etats-Unis. A ses débuts, elle est spécialisée dans la vente d’articles de
papeterie et d’articles fantaisies. Tiffany et Young ne vendent pas encore de bagues et de
colliers en diamant, mais desécritoires, des éventails, des bijoux en argent et des poteries.
L’expansion
A partir des années 1840, un troisième associée (J.L.Ellis) arrive dans la société. La maison
commence à réunir d’importantes collections de bijoux européens et les premiers catalogues
de joaillier sont publiés.
Vers 1848, la société commence à proposer des bijoux en or qui ne vont pas tarder à
devenir son activitéprincipale. John B.Young rachète des joyaux aux aristocrates appauvris
et aux familles royales (suite aux évènements en Europe et en France avec les révolutions
de 1789, 1830 et 1848). C’est lui qui va acquérir les joyaux de l’impératrice Eugénie, épouse
de Napoléon III. Il profite aussi de la chute de 50% du cours du diamant pour investir
massivement dans cette gemme. Pour la première fois auxEtats-Unis apparaissent des
pierres précieuses spectaculaires.
Naissance d’un nom
Ce n’est qu’en 1853 que la maison prend le nom de Tiffany & Co, Charles Louis Tiffany
rachète les parts de ses associés. Quelques années après la guerre de Sécession aux
Etats-Unis (1861-1865), Tiffany fusionne avec l’orfèvrerie Edward C.Moore, qui à
préalablement travaillé comme créateur au sein de Tiffany & Co.La maison gardera toujours
son nom d’origine.
Les expositions universelles
Lors de l’exposition universelle de Paris en 1867, la maison reçoit le premier prix pour ses
créations en argent. Quelques pièces d’orfèvrerie restent dans les annales, comme la
baignoire que Sarah Bernhard transporta lors de sa tournée aux Etats-Unis ou la bicyclette
de Lillian Russell.
Lors de l’expositionuniverselle de Paris en 1889, la maison présente une série de 25
broches orchidée en émail, aux tiges soulignées de diamants. Elles semblent plus vraies que
nature, plus vraies encore que les spécimens du Brésil, du Guatemala ou des Philippines qui
ont servis de modèles. Cette fleur devient un emblème de la maison.
L’arrivée du fils Tiffany et nouvel emplacement du magasin
En 1907, Louis ComfortTiffany (1848-1933) prend la direction artistique de la maison. En
Europe, c’est l’époque Lalique (René Lalique, grand maitre verrier et bijoutier français). Louis
Tiffany va donc commencer à créer des pièces dans le style Art Nouveau avec des lignes
naturalistes. Les colliers sont incrustés de perles mexicaines, les broches sont émaillées et
4
serties d’opales. Puis il va s’intéresser au stylearchéologique, les bijoux seront alors ornés
de scarabées en verre iridescent.
A partir de 1940, le magasin principal se trouve sur la fameuse cinquième avenue de
Manhattan. Ce bâtiment est inscrit au National Register of Historic Place, l’équivalent
américain des monuments historiques. Un lieu devenu extrêmement touristique surtout
depuis le célèbre film de Blake Edwards en 1961 « Breakfastat Tiffany’s » avec Audrey
Hepburn et George Peppard.
La collaboration de grands créateurs/designers
La maison fait appel à des créateurs/designers extérieurs qui signent leurs créations pour
rester dans l’air du temps.
En 1955, Jean Schlumberger, qui créa des boutons de manchettes et des bijoux fantaisie
pour Elsa Schiaparelli (couturière surréaliste qui a fait entrer l’art et la fantaisiela plus
débridée dans la haute couture 1890-1973), donne un nouveau souffle aux créations Tiffany.
Tout est ludique et très coloré. Il remet à l’honneur des techniques oubliées de la joaillerie
comme l’émail dans lequel il incruste des gemmes rouges, jaunes, bleues. Il s’inspire de la
faune et de la flore et dessine des papillons qui semblent prêts à s’envoler, des poissons
articulés dont...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • le blog
  • Blog
  • Le blog
  • Le blog
  • Blog
  • Blog
  • Blog
  • Blog

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !