Chaimae

Pages: 29 (7038 mots) Publié le: 8 octobre 2012
Au seuil du XXIe siècle, le contexte mondial est dominé par trois phénomènes nouveaux ou de nature nouvelle dans l'Histoire de l'humanité : la globalisation, l'internationalisation et la mondialisation. S'interroger sur la situation planétaire actuelle et future suppose une clarification préalable de ces trois concepts sans laquelle il est impossible de comprendre le monde contemporain et leschangements géopolitiques actuels

En outre, cette clarification est d'autant plus nécessaire que les définitions, implicites ou explicites, utilisées pour ces trois concepts sont souvent floues, conduisant à des représentations mêlées ou opaques qui ne permettent pas de faire la lumière sur l'évolution du monde. Ainsi, de nombreuses analyses et commentaires présentent la " globalisation "(globalization) comme le résultat d'un appétit insatiable des firmes multinationales. Dans leur volonté de faire toujours des profits plus élevés, les entreprises seraient les hérauts de cette globalisation qui correspondraient parfaitement à leurs attentes : d'une part, la liberté accrue des échanges sur la planète leur permettrait de choisir les lieux permettant de parvenir aux prix de revient les plusbas : prix du travail, prix du capital, prix de l'immobilier, prix des impôts et charges sociales ; d'autre part, cette liberté des échanges leur permettrait d'élargir sans cesse leur marché à des consommateurs auparavant enfermés dans des systèmes politiques qui avaient organisés la fermeture (totale ou partielle) des leurs marchés.

Selon nombre de discours, la moindre difficulté apparaissantdans la vie de nos sociétés contemporaines - mal-développement dans divers pays et régions, maladie de la vache folle, marée noire de l'Erika, mévente de tel produit agricole, suppression d'emplois industriels nécessitée par les besoins de la productivité... - conduit à dénoncer " la mondialisation ", c'est-à-dire, selon le sens implicite donné à ce terme, le comportement de firmes ne pensant qu'àprofiter de la globalisation. Ces réflexes souvent conditionnés par les grands médias conduisent par exemple à se féliciter de l'échec du sommet de Seattle, dans l'idée qu'il devrait mettre un frein à la voracité des firmes multinationales, alors qu'il s'agit d'un échec politique.

La réalité nous semble totalement contraire à cette analyse. S'il y a toujours eu des entrepreneurs curieux deconnaître les autres mondes, si le commerce international s'est développé, plus particulièrement à partir de la fin du XVe siècle, pour faire circuler des produits nécessaires partout mais seulement disponibles dans certains espaces (songeons au sel, aux épices, à la canne à sucre...), la globalisation, qui organise une concurrence permanente sur des marchés mondiaux, n'a jamais été et n'est jamaispour l'entreprise un objectif, encore moins un projet. L'idéal pour l'entreprise n'est pas se subir une concurrence internationale toujours plus vive, mais serait au contraire de disposer d'avantages concurrentiels permettant de s'approprier sur les marchés des secteurs ou des niches les moins concurrencés, voire les plus captifs possible. L'idéal pour l'entreprise n'est pas de subir la pressionconstante d'analystes financiers au tempérament vorace et aux exigences sans bornes, mais serait plutôt d'avoir l'assurance de maintenir une haute rentabilité grâce à la prépondérance sur un marché protégé. Toutes les stratégies des entreprises visent donc à acquérir des avantages concurrentiels, de préférence des niches captives, et, dans le cas contraire, se trouve en échec. La stratégie deRenault ne consiste pas à souhaiter être concurrencé par Ford ou Toyota auprès de sa clientèle, mais au contraire de mettre sur le marché des produits et une image de ses produits ayant pour conséquence d'éloigner la concurrence de sa clientèle.

Plutôt que de citer l'exemple bien connu de Microsoft qui n'a eu de cesse de se positionner en situation de quasi-monopole, ce que la justice américaine a...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Chaima
  • chaimae
  • chaimaa
  • Chaima
  • Bentobal chaimaà
  • Rapport de stage d obsercation Chaimaa
  • CV CHAIMAA EL ORF
  • 3ac2 Amira Et Chaimae

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !