classicisme

593 mots 3 pages
Le classicisme est un mouvement culturel, esthétique et artistique qui se développe en France, et plus largement en Europe, à la frontière entre le xviie siècle et le xviiie siècle, de 1660 à 1715. Il se définit par un ensemble de valeurs et de critères qui dessinent un idéal s'incarnant dans l’« honnête homme » et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection, son maître mot est la raison.
La centralisation monarchique, qui s'affirme dès 1630 sous l'autorité de Richelieu d'abord, puis de Mazarin, dépasse le cadre politique pour toucher le domaine culturel. Doctes et littérateurs regroupés dans diverses académies inventent alors une esthétique fondée sur des principes assez contraignants qui amèneront la critique moderne à assimiler, de façon souvent réductrice, classicisme et respect des règles qui doivent permettre la production d'œuvres de goût inspirées des modèles de l'art antique marqués par l'équilibre, la mesure et la vraisemblance.
Le classicisme concerne la littérature du xviie siècle, en particulier le théâtre, mais aussi d'autres arts comme la musique, la peinture ou l'architecture (voir l'architecture classique en France).
Littérature

Contextes
La centralisation monarchique qui s'affirme dès 1630 dans le domaine politique sous l'autorité de Richelieu d'abord, puis de Mazarin et de Louis XIV a des conséquences dans le domaine culturel avec la création de l'Académie française en 1635, puis d'autres Académies qui ambitionnent de codifier la langue et de réglementer la composition des œuvres. Il ne faut cependant pas assimiler trop vite autorité politique et autorité culturelle.
D'un point de vue idéologique, la grande question du xviie siècle est la question religieuse. Les écrivains classiques sont donc nécessairement pétris de culture religieuse. Certaines œuvres, comme Les Provinciales de Pascal ou l'œuvre de Bossuet relèvent même entièrement de la religion. Beaucoup seront influencés par le jansénisme.
Ce sont les

en relation

  • Classicisme
    542 mots | 3 pages
  • Classicisme
    1175 mots | 5 pages
  • Classicisme
    742 mots | 3 pages
  • Classicisme
    1669 mots | 7 pages
  • Classicisme
    4530 mots | 19 pages
  • classicisme
    455 mots | 2 pages
  • Classicisme
    4157 mots | 17 pages
  • Classicisme
    310 mots | 2 pages
  • Classicisme
    331 mots | 2 pages
  • classicisme
    2982 mots | 12 pages
  • Classicisme
    989 mots | 4 pages
  • Classicisme
    262 mots | 2 pages
  • Classicisme
    701 mots | 3 pages
  • classicisme
    3283 mots | 14 pages
  • Classicisme
    2009 mots | 9 pages