Comment sortir de la crise?

Pages: 11 (2582 mots) Publié le: 2 septembre 2013
Warner Bros

Comment sortir de la crise ?
[Sous-titre du document]
Warner

13

La réponse de Morningstar Morningstar examine chaque année l’évolution des encours des OPCVM en Europe. Quelles grandes tendances peut-on observer depuis la crise dans l’univers des sociétés de gestion ? Jean-François Bay. Les gérants spécialisés indépendants sont favorisés, qu’ils soient français (Carmignac,Comgest ou Mandarine) ou anglo-saxons (Templeton, Fidelity ou Pimco). À l’inverse, les filiales de banques ou de compagnies d’assurance souffrent. Cela s’explique notamment par le fait que les particuliers comme les institutionnels ont été déçus par les fonds benchmarkés, avec une faible [1]. Le résultat de cette gestion industrielle, largement produite par les grands réseaux, était uneperformance plutôt en dessous qu’au-dessus du benchmark, de même qu'un mimétisme fort entre gérants. Les investisseurs ont reçu la performance du CAC 40, par exemple, moins les frais de gestion. Aujourd’hui, ils ne veulent plus de cette gestion « tiède ». Pour la remplacer, deux grandes stratégies ont été mises en place. Une stratégie « froide » : l’investisseur veut connaître son rendement final au momentd’entrer dans un produit financier. D’où le succès des comptes à terme pour les trésoriers, des livrets bancaires pour les particuliers ou des obligations d’entreprises ou bancaires pour les institutionnels. Ainsi, la prise de risque demeure limitée, la faillite d’une grande entreprise ou de la banque étant peu probable. Cette tendance traduit bien que la surprise à la baisse est devenueinsupportable. Les autres solutions qui profitent de cette attitude sont les placements dits « refuge », comme l’immobilier (les encours des SCPI ont été multipliés par trois l’an dernier, une progression jamais constatée précédemment) ou encore les fonds en euros sur l’assurance vie. En effet, malgré la baisse des rendements, les contrats en euros maintiennent des niveaux de collectes satisfaisants. Cettelogique de résultats et de lisibilité a également favorisé le développement des ETF qui se contentent de suivre la performance d’indices et dont les frais de gestion sont faibles. Une stratégie « chaude » : l’investisseur peut préférer une recherche de performance et si possible d’alpha, c’est-à-dire de surperformance par rapport au marché. Alors, il choisit un gérant de conviction qui mène unegestion fondamentale active [2]. Et dans ce domaine, les indépendants sont très bien placés et ont profité du mouvement. Il s’agit de LCF Rothschild, Carmignac, Oddo, DNCA, Convictions AM… Est-ce vraiment nouveau ? Cela ne ressemble-t-il pas un peu à la stratégie Core/Satellite d'avant la crise ? En effet, cette tendance n’est pas totalement nouvelle. Mais, l’approche Core/Satellite était restéeconfidentielle et mise en place par des investisseurs institutionnels. Aujourd’hui, cette approche clivée (Core/Satellite ou stratégie froide/ chaude) tend à dépasser la sphère des institutionnels. Outre la demande pour une vraie gestion active, quelle autre tendance a favorisé les indépendants ? Porté par l’exemple de Carmignac, un message fort sur les classes d’actifs est en train de s’imposer :il faut mettre fin à l’idée que les actifs se limitent aux actions et aux obligations domestiques, émises par des États ou de grands corporates. Les portefeuilles doivent s’ouvrir à tous les outils de gestion : aux matières premières, aux pays émergents, aux obligations

convertibles ou High Yield… D’autre part, les mouvements de marché sont tels qu’une gestion tactique et flexible s’impose.Nous changeons à la fois d’outils et de rythme et, sur ce terrain, les indépendants sont mieux placés. Pourquoi les filiales asset management des grands réseaux bancaires sont-elles mal placées pour profiter de ces nouvelles tendances ? Précisément parce que pour elles, il s’agit de nouvelles classes d’actifs sur lesquelles elles n’ont pas de longs [3]. Ces grands réseaux ont pris l’habitude de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La sortie de crise
  • Sorties de crise
  • La sortie de crise
  • Sortie de crise
  • Petit manuel de stratégie de sortie de crise : comment rebondir pour éviter l’enlisement ?
  • Tpe comment le luxe est sortie grandi de la crise economique de 2008-2009
  • Comment Sortir De La D Pression
  • L'islande, sortie de crise ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !