Commentaire Philosophique sur Kant

841 mots 4 pages
La liberté, c'est une idée que bien des gens ont tendance à prendre pour une vérité. J'ai pu constater en lisant ce texte la facilité avec laquelle la plupart des hommes acceptent de se laisser diriger, c'est-à-dire que les hommes se reposent de préférence sur une autorité supérieure (médecin, auteur de livre, directeur, psychologue) qui leur dit quoi faire et comment se comporter, plutôt que d'agir de leur propre volonté. Dans ce texte, Kant s'efforce de résoudre le problème suivant : comment se fait-il que les hommes ne se servent pas de leur raison de manière autonome alors qu'ils sont depuis longtemps en âge de le faire. Pour résoudre ce problème, l'auteur soutient la thèse selon laquelle la paresse et la lâcheté sont les causes du désir qu'ont les hommes de rester « mineurs ». Mais, qu'elles sont les raisons pour lesquelles la plupart des hommes aspirent à être « mineurs »? Pourquoi Kant s'obstine – t – il à ce que nous soyons libre ? Dans un premier temps, nous allons nous pencher sur ce qui pousse les gens à rester « mineurs » et les dangers que cela implique pour ensuite porter notre regard sur la solution que propose Kant pour sortir de cette minorité et pourquoi cette solution n'est pas accessible à tous.

Pour commencer, il est important de faire la différence entre un « mineur » et un majeur (ou « tuteur » d'après Kant). En philosophie, un mineur est une personne qui ne pense pas par elle-même, et qui est soumise à un directeur de pensée extérieur à elle. Un « mineur » est quelqu'un de soumis par la pensée, sous l'autorité de majeurs, ou « tuteurs ». Par exemple, dans son ouvrage intitulé « Le meilleur des mondes » Huxley montre parfaitement ce que Kant à voulu faire comprendre au gens dans son texte, Les Alphas est le peuple le plus puissant, qui gouvernent et donnent les ordres aux peuples qui vivent en dessous d'eux. La majorité au sens philosophique du terme, est un être qui a ses opinions qui lui sont propres, elle a la liberté d'user de

en relation

  • Commentaire philosophique : emmanuel kant, anthropologie d’un point de vu pragmatique, livre 1, 1798.
    2008 mots | 9 pages
  • Kant dans la pensee philosophique arabe
    4108 mots | 17 pages
  • Bibliographie pour terminales
    2351 mots | 10 pages
  • Ex dissertation
    3762 mots | 16 pages
  • Kant le sujet
    2799 mots | 12 pages
  • Quelques explications pour l'explication de texte
    437 mots | 2 pages
  • Méthodologie du commentaire
    282 mots | 2 pages
  • Methodologie commentaire texte
    2493 mots | 10 pages
  • Mathieu
    575 mots | 3 pages
  • Sujets de dissertation philosophique • « il peut y avoir conflit entre hommes de religion à l'esprit fragile et hommes de science à l'esprit ferme, mais non point entre science et religion. leurs mondes respectifs sont
    1936 mots | 8 pages