Compte rendu de lecture : la république, platon

2253 mots 10 pages
Introduction
Platon, philosophe grecque, est né vers 427 avant Jésus-Christ. Fils de Codros et de Périctionè, il faisait parti d’une famille. Deux de ses trois frères, Adimante et Glaucon, sont des interlocuteurs dans La République. Peu après la naissance de Platon, son père mourut. Son éducation n’en fut pas moins mauvaise. En effet, grâce à sa situation sociale, il reçut l’éducation traditionnelle. Le jeune Platon reçut deux pris aux jeux olympiques. Bref, il appartenait à l’élite de la société grecque. Il aimait la Psychologie, la Politique, le Sophistique, la Théorie de la connaissance et l’Ethnique. Il fut le disciple de Socrate pendant neuf ans, jusqu’à ce que ce dernier se fasse arrêter. Sa pensée s’en inspire ainsi que d’Héraclite et du pythagorisme. Il a fondé l’Académie, une école philosophique où il enseignait avec Aristote. Ses œuvres les plus connues sont : Le Banquet, La République, Phédon, Théétète et Le Sophiste. Il mourut environ quatre-vingts ans après sa naissance.
Socrate, lui, est né en 470 avant Jésus-Christ. Fils d’un sculpteur et d’une sage-femme, il devient le disciple d’Archélaos de Milet. Celui-ci était considéré comme le précurseur de Socrate. Toute sa vie était vouée à l’enseignement en discutant partout où il allait et en partant des débats improvisé ou concerté. Durant quelques années, il a participé au siège de Potidée comme hoplite où il va sauver son disciple préféré Alcibiade. À l’âge de quarante ans, il commence à travailler à la conversion morale de ses citoyens. Neuf ans plus tard, dans le but d’exercer sa patiente, il se marie avec Xanthippe, une femme acariâtre. En 407, il rencontre Platon qui suit ses enseignements. À cause de ses positions politiques, il a mis plusieurs fois sa vie en danger. Il a été accusé d’être un Sophistes. Ainsi, il a été condamné à mort, il a donc bu du poison devant tout ces disciples.
Dans La république de Platon, on peut y voir l’image d’une cité presque parfaite. L’écriture étant

en relation

  • Des fleurs pour Algernon
    3251 mots | 14 pages
  • La théorie de la justice sociale dans la république de platon. un commentaire de la controverse heinaman - vlastos
    2948 mots | 12 pages
  • Des Fleurs Pour Algernon Daniel Keyes
    10538 mots | 43 pages
  • Cour sur l'art
    4787 mots | 20 pages
  • hbds
    13123 mots | 53 pages
  • Histoire de le vieillesse
    5010 mots | 21 pages
  • La république platon
    23990 mots | 96 pages
  • L'art est-il un moyen d'évasion ?
    2973 mots | 12 pages
  • 75247112
    2972 mots | 12 pages
  • Utopie de Thomas More
    14104 mots | 57 pages