Désir et imaginaire

Pages: 5 (1157 mots) Publié le: 19 décembre 2011
Désir et imaginaire

Dans cet extrait de « La Nouvelle Héloïse », publié en 1761, Rousseau va expliciter la notion de désir, comme fortement lié à l’imagination. Pour finalement montrer où réside véritablement le bonheur. Pour lui désir est quelque chose de positif, contrairement à ce que peut penser l’opinion général. Le désir se trouve-t-il dans le désir lui-même, ou dans l’objet du désir ?Tout d’abord il fait l’apologie de l’homme en perpétuel état de désir sur l’homme rassasié et satisfait, puis il réalise un éloge du désir lié à l’imagination, en expliquant ce que l’imagination permet et ce que la réalité n’apporte pas. Et enfin, il conclut avec l’idée que « le pays des chimères » est le monde où on peut être le plus heureux.

Dans ce texte, Rousseau s’oppose à l’idée premièreet négative qu’on se fait du désir : l’homme, rempli de désirs insatiables, trouverait son malheur dans l’insatisfaction de ceux-ci, ne disposant pas d’un nombre assez important de ressources pour les réaliser. Mais il explique que la notion de bonheur ne demeure pas dans la possession, c’est-à-dire dans l’obtention d’un bien. Mais dans l’attente, c’est-à-dire l’espérance de celui-ci. La jouissancedu désir d’avoir est plus grande, selon lui, que la jouissance de posséder. Le véritable bonheur serait un bonheur anticipée, c’est-à-dire être heureux avant de satisfaire son bonheur ; l’objet de son désir. Il estime qu’un homme qui ne désire plus rien, ne possède plus rien. Et que sa vie ne vaut, pour ainsi dire, plus la peine d’être vécue. Rousseau fait une distinction entre vouloir pourobtenir et désirer simplement. Pour lui, l’homme désire mais n’exige pas réellement, il ne recherche pas concrètement l’acquisition de ce qu’il souhaite. Il aspire à un désir du désir, qui est plus grand que le désir de posséder.
En effet la réalité est bien mince face à l’imaginaire qui ne connaît ni bornes, ni limites. On peut imaginer à l’infini. Ce que Rousseau appelle « le néant des choses »,c’est la finitude de l’être humain. Les choses existantes sont concrètes et limitées. Ce qui n’existe que dans notre esprit, c’est-à-dire notre imagination ne connaît aucunes règles. Nous pouvons imaginer comme bon nous semble. L’imaginaire génère pourtant l’illusion, mais une illusion qui ne pourra jamais être déçue, car elle vit dans notre pensée. Ainsi, il vaut mieux préférer le désir abstrait à laréalité concrète. Le désir, et tout ce que cela implique ; avec l’état de manque, mais où on trouve finalement un certain épanouissement, et où notre liberté peut s’exprimer aisément. Il semble préférable de choisir le manque de l’objet à la déception de celui-ci, dont notre esprit s’est fait une certaine représentation, et qui nous appartient lorsque notre désir est satisfait. Car on ne peutobtenir parfaitement l’objet de notre désir, qu’on a idéalisé d’une certaine manière (quelqu’un d’autre l’aurait imaginé autrement). Pallier ses désirs amène obligatoirement à des désillusions, car l’objet n’est jamais plus vrai quand dans notre imagination, puisqu’il est comme on le voudrait réellement. En revanche, même si un objet nous manque, le temps de la patience afin de l’obtenir, est untemps de bonheur. En effet, l’objet, devant nos yeux, devient alors plus grand si on l’a attendu ; la satisfaction est plus importante et le bonheur l’est doublement. Ce n’est pas tant la valeur de l’objet qui le rend désirable, mais le désir de cet objet, le fait d’en manquer, de l’espérer. Lorsque qu’il est satisfait, le désir cesse et est réinventé.
Finalement, pour Rousseau, l’imaginaire est plusgrand et plus fort que la réalité.

On peut jouir devant la réalité immédiate. Mais on est heureux lorsqu’on désire simplement.
Le désir est l’inconnu « x », à l’équation du bonheur « y ». Sans désir, le bonheur est incomplet et pauvre. De plus le désir réalisé est de courte durée, et amène un autre désir. Tandis que l’espérance est longue : « Le réel quelquefois désaltère l'espérance....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Imaginaire
  • Desir
  • Le desir
  • Le désir
  • Le désir
  • Desir
  • Le désir
  • Desir

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !