Désirer est-ce nécessairement souffrir ?

Pages: 11 (2638 mots) Publié le: 5 décembre 2010
« Désirer, est-ce nécessairement souffrir ? »

L’homme est un être de désirs. Il désire ce qu’il n’a pas et ce qu’il n’est pas. Le désir et la volonté de le satisfaire proviennent du manque. Le désir exprime la volonté de le combler. L’homme désire ce qu’il veut obtenir donc ce qui lui paraît plaisant. Il semble désirer le bonheur, du moins ce qui lui en rapproche. L’homme le désire-t-ilpeut-être parce qu’il ne le connaît pas ou n’estime pas le connaître. L’absence de bonheur, la souffrance, semble liée au désir car le provoque. Mais le désir dans son expression du manque n’est-il pas également une forme de souffrance ? Et l’insatisfaction ne nous rend-elle pas malheureux ? Désirer et souffrir entretiennent des liens importants. La souffrance est source de désir et le désir peutengendrer à son tour une certaine souffrance.
L’homme de désir que nous sommes est-il condamné à souffrir ? Peut-il désirer sans être malheureux ? Le désir provient-il toujours de la souffrance et génère-t-il nécessairement des troubles ?
Tout d’abord, manque et souffrance ne sont-ils pas à l’origine du désir ? Mais, le désir n’est-il pas également cause de malheur et de troubles ?Enfin, ne pouvons-nous pas penser que désir et souffrance ne sont pas forcément liés ?

Le manque et la souffrance sont en général des états qui nous poussent à vouloir s’en échapper, à vouloir ce que l’on n’a pas, c’est-à-dire à désirer.
Le manque, qui peut être considéré comme une forme de souffrance, est à l’origine du désir. En effet, nous ne désirons que ce que nous n’avons pas,ce qui nous manque. Nous désirons ce qui n’est pas là, c’est l’absence qui crée le manque. Aristophane, dans son mythe cité par Platon dans le Banquet, décrit des êtres doubles qui n’expriment la volonté de retrouver leur moitié qu’après avoir été séparés d’elle par Zeus. Ce mythe explique que sans absence, le manque ne se déclenche pas et le désir non plus. Par exemples, nous ne désirons pasobtenir un objet que nous possédons déjà ni retrouver une personne si elle est à côté de nous. De même dans une entreprise, nous ne désirons pas le poste que nous occupons mais plutôt nous aimerions accéder à un autre. Si nous ne désirons pas de promotion ni de changement, nous ne pouvons pas dire que nous désirons ce que nous faisons, nous sommes satisfaits de ce que nous avons. Par ailleurs, ledésir a parfois comme origine une certaine dépendance à un produit ou à un état. La drogue par exemple génère une dépendance. Le manque provoque le désir de consommation. Dans ce cas, le manque est à l’origine d’une souffrance physique. Le manque peut être à l’origine du désir mais ce dernier peut exister sans sensation de manque.
Plus que le manque, le désir suppose l’expression d’une certainesouffrance. D’abord, le manque est une forme de souffrance. Mais la prise de conscience d’un manque peut également engendrer une situation douloureuse. Pour désirer, il faut un manque, mais un manque conscient, un manque dont on a connaissance. D’ailleurs, prendre conscience de ce que l’on a pas peut faire souffrir. Par exemple, quand un de nos proches nous quitte, il faut que nous prenionsconscience de son absence pour qu’il nous manque et que nous désirions le revoir. Cette sensation de vide peut nous plonger dans une situation de souffrance. De plus, le désir humain recherche le bonheur. La recherche du bonheur n’est pas universelle car le bonheur n’a pas de définition propre à tout le genre humain. Par contre, le désir d’être heureux ou d’être plus heureux semble pouvoir se définir :il s’agit de désirer de vivre une situation différente de celle que l’on vit. Comme l’homme pense être éloigné du bonheur, il désire le plus souvent un changement de situation pour tenter de l’atteindre. La recherche du bonheur tout comme le désir peut se définir par la volonté de ce que l’on n’a pas. Le pauvre veut être riche, le jeune plus âgé et le vieux plus jeune. Le désir, généré par la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • désirer est ce nécessairement souffrir
  • Désirer est ce nécessairement souffrir?
  • « Désirer est-ce nécessairement souffrir ? »
  • Désirer est ce nécessairement souffrir ?
  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?
  • Désirer est-ce nécessairement souffrir
  • Philosophie: Desirer, est-ce necessairement souffrir?
  • Désirer, est-ce nécessairement souffrir ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !