Dissertation socrate vs sophiste

1399 mots 6 pages
Comment Socrate a-t-il cherché à dépasser le relativisme des sophistes ?

Aujourdʼhui, il nous est plus facile dʼaccepter à travers deux mille ans dʼhistoire, que la philosophie consiste davantage à poser les bonnes questions, à établir des problématiques, à camper les questions le plus précisément et le plus rigoureusement possible, quʼà fournir des réponses. Cependant, il nʼen allait pas ainsi à lʼépoque des sophistes, on voulait que la philosophie soit une science, nous lʼavons bien vu avec Parménide. Or, vers -450, quand les premiers sophistes débarquent à Athènes, il est manifeste que cette science de lʼêtre nʼa pas été trouvée. Et même si quelques penseurs continuent leur réflexion sur la nature et lʼêtre, on peut penser que, pour beaucoup de gens, les résultats obtenus dans cette voie de recherche paraissent décevants, peut-être pas tellement plus satisfaisants, du point de vue de la certitude, que les récits mythiques. Pour le moment, notons simplement que lʼair du temps a tendance à relativiser toutes les valeurs, toutes les vérités et que les sophistes reprendront à leur compte cette tendance et lʼélèveront au rang de position philosophique. Cette critique des valeurs établies rencontrera un grand succès dans lʼopinion publique. Socrate en verra, lui, surtout les dangers. Maintenant que nous connaissons le cadre général dans lequel ont vécu les sophistes, nous prendrons connaissance de sa principale thèse, le relativisme.

La façon la plus simple et la plus conforme à lʼhistoire dʼexpliquer ce point, serait de faire référence à Parménide. Dans son poème, Du non-être ou de la nature, Parménide disait quʼil nʼy existe que deux façons de parler lʼêtre, deux voies possibles : celle de la Vérité et celle de lʼOpinion. La voie de la Vérité, celle de la science, était à ses yeux la seule valable et il rejetait totalement les opinions des mortels, dans lesquelles il nʼest

rien qui soit vrai ni digne de crédit. Parmi les sophistes, Gorgias adopte la

en relation

  • Ethique des affaires
    3544 mots | 15 pages
  • Cpge
    93165 mots | 373 pages
  • yemp
    8272 mots | 34 pages
  • Raisin de la colère- orestie- pensées
    7703 mots | 31 pages
  • Méthodologie-analyse-littéraire.
    65286 mots | 262 pages
  • Corrigé de commentaire
    86681 mots | 347 pages
  • La pensée chinoise
    218474 mots | 874 pages
  • Histoire de la pensee economique
    99702 mots | 399 pages
  • histoire de pensée economique
    99957 mots | 400 pages
  • La femme dans le monde méditerranéen ii. la femme grecque
    89626 mots | 359 pages