Etude linéaire, Sylvie, Nerval, Chapitre VI

Pages: 9 (2129 mots) Publié le: 31 août 2014
Introduction et accroche :
Sylvie est une nouvelle qui figure dans Les Filles du Feu, recueil de nouvelles et autres textes en prose de Gérard de Nerval, pseudonyme de Gérard Labrunie (1808-1855), publié à Paris en 1854.
Le narrateur essaye de se souvenir d’une femme qu’il aimait en même temps qu’une autre. L’histoire alterne entre présent et passé, concernant tour à tour les différentsamours passés du personnage principal. Trois femmes ont particulièrement marqué le héros : Adrienne une jeune aristocrate rentrée au couvent et pour laquelle l’auteur n’a ressenti qu’un amour platonique, Aurélie une jeune femme qu’il rencontre bien plus tard dans la nouvelle et qui lui rappelle étrangement Adrienne, et enfin Sylvie issue d’un milieu paysan son amie et amour d’enfance.Dans cet extrait situé au chapitre 6 de la nouvelle, le narrateur et Sylvie vont rendre visite à la vieille tante de celle-ci. Au cours de ces retrouvailles, le narrateur et Sylvie ressuscitent l'époque où la tante était jeune, au dix-huitième siècle. Ce chapitre est donc le récit d'une nouvelle remontée dans le temps.
Dans un premier temps, le personnage de Sylvie a un rôled’initiatrice auprès du narrateur en l’introduisant dans la chambre de sa grand-mère ; elle lui permet ainsi d’accéder à une époque révolue. Puis la découverte des objets ayant appartenus à la tante font entrer le narrateur et sa compagne dans le tourbillon éblouissant et euphorique d’un temps passé. Enfin l’appel de la vieille tante crée un brusque retour dans le présent, qui permet une dernièreévocation d’un passé encore vivant pour celle-ci.
Ce texte, extrait du chapitre « Othys » présente une narration poétique, et permet au narrateur un va et vient permanent entre passé et présent, sans que le lecteur ne sache vraiment les distinguer. Nous sommes en présence d’un théâtre de l’intimité et du souvenir où passé et présent s’entrelacent.
Ainsi, de quelle manière le souvenirpermet-il d’aborder un thème cher à Nerval : la notion du temps vécu ?

I. Un épisode pittoresque, presque onirique, qui permet au héros de d’abimer dans la contemplation d’un temps passé ( début à « )

1) Une introduction soudaine dans une époque révolue
Dans cette scène essentielle du déguisement, Sylvie joue un rôle de fée, d'initiatrice. C'est elle qui dérobe la clef, guide lenarrateur et l'invite à s'habiller. Ici, c’est en la suivant que le narrateur découvre dans la chambre de la vieille tante une atmosphère qui le plonge dans une autre époque. C’est par elle que se rencontrent le présent et l'ancien temps « O jeunesse, O vieillesse sainte ! »L’écriture fait briller les objets : elle restitue avec délicatesse leur éclat, leurs couleurs. L’auteur fait d’ailleursusage du pittoresque. Ici le portait du jeune homme parce qu'il appartient au passé contribue à l’intégration progressive du narrateur dans une époque passée.
Le retour dans le passé réveille un désir de pureté, menacé en même temps par la faute et par l’âge adulte. « – Ô jeunesse, ô vieillesse saintes ! – qui donc eût songé à ternir la pureté d'un premier amour dans ce sanctuaire des amoursfidèles ?
2) La description d’un temps ancien
Le contexte est celui de l’espace domestique de la maison de la vieille tante. En s’introduisant dans la chambre de celle-ci le narrateur y découvre une atmosphère particulière, celle d’une époque révolue qui suscite sa rêverie et lui permet de s’évader pour un temps.
Le portrait reprend vie sous le regard du poète. Nerval décrit ici deux portraits, celui« d'un jeune homme du bon vieux temps », et celui de « sa jeune épouse » ; leur jeunesse est palpable malgré l'ancienneté de ces représentations (« Il portait l'uniforme des gardes-chasse de la maison de Condé ; son attitude à demi martiale, sa figure rose et bienveillante, son front pur sous ses cheveux poudrés, relevaient ce pastel, médiocre peut-être, des grâces de la jeunesse et de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Plan détaillé et conclusion rédigée Extrait du chapitre VI, Othys, de Sylvie, Gérard de Nerval
  • Candide voltaire étude du chapitre vi
  • nerval sylvie
  • Sylvie, Nerval
  • sylvie nerval
  • Nerval sylvie
  • Supplément au voyage de bougainville etude linéaire chapitre v
  • Nerval adrienne et sylvie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !