Explication de texte : pascal, pensées, 103

Pages: 6 (1336 mots) Publié le: 17 avril 2011
Explication de textes : Pascal, Pensées, 103

Dans ce texte, on trouve deux termes élémentaires : le juste et le fort. Ici, le juste prend le sens de ce qui est bon moralement, et qui recherche l’égalité des hommes. C’est une idée, et elle a plusieurs applications possibles. Le fort, lui, est ici une source d’oppression, une contrainte que l’on subit ; elle est objective et appliquée. Laquestion que se pose Pascal ici semble être que, bien que la justice et la force s’opposent, pourraient-elles s’associer pour arriver à vaincre les faiblesses de chacune, sans pour autant que l’une l’emporte sur l’autre. Il prouve, après avoir opposé la force et la justice, et montré que chacun a besoin de l’autre, que la force l’emporte toujours face a la justice.
Cependant, si le juste n’existe pasen réalité, la justice appliquée ne serait que la loi du plus fort. Est-il possible alors d’appliquer une loi juste sans que la force prenne le dessus ? Peut-on faire respecter le juste sans la force ?
Pascal oppose tout d’abord le juste et le fort implicitement puis explicitement. Il tente ensuite de les concilier en montrant que le fort a besoin du juste et le juste du fort ; ce faisant, iloublie de mentionner la possibilité dans le juste. Finalement, il montre que lorsqu’on les combine, la force l’emporte toujours sur la justice ; pourtant, les deux sont incompatibles et la justice est bien possible sans la force, contrairement à ce que pensait l’auteur.

Pascal définit tout d’abord les termes de « juste » et de « fort », en montrant leur opposition.
L’auteur pose unedéfinition du « juste » lorsqu’il dit « Il est juste que le juste soit suivi » : le juste s’impose comme une obligation. Le juste représente les idées permettant l’égalité entre les hommes, et est donc abstraite. Il relève du droit : en tant qu’obligation, c’est une possibilité de droit ; le juste n’est donc pas nécessairement applicable dans les faits.
Il fait ensuite de même avec le fort : « il estnécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi » : le fort apparait comme une contrainte. Il est concret, objectif et découle de la nature. La force est une contrainte, à laquelle on ne peut se soustraire, et le fort apparait comme une nécessité. Elle est une nécessité de fait, que l’on est contraints à suivre.
L’auteur oppose ainsi explicitement le juste et le fort : puisque le juste est uneobligation, on peut ne pas l’appliquer, notamment car la notion de justice est différente pour chacun, et donc son application dépend de la conception de justice de chacun, ou par simple immoralité. Par exemple, le « juste » nous oblige à nous excuser lorsque nous bousculons quelqu’un, mais nous ne sommes pas contraints à le faire, parce que nous sommes pressés, ou bien parce que nous l’avons faitvolontairement, ou pour d’autres raisons.
Pascal prend ici le sens péjoratif du « fort » : c’est une contrainte, que l’on suit nécessairement, et qui relève des faits : son application ne dépend pas de sa conception. Le « fort » s’oppose aussi au « juste » dans le fait qu’il ne dépend pas de la morale : nous sommes contraints de suivre les exigences d’un régime totalitaire, bien que cescontraintes soient souvent contre la morale et l’idée d’égalité entre les hommes.
L’auteur introduit ainsi deux concepts qui semblent opposés, de par l’opposition entre nécessaire et possible, entre contrainte et obligation.


Cependant, Pascal développe, dans un deuxième temps, la nécessité que présente chacun des concepts envers l’autre. Il présente chacun des concepts comme complémentaireslorsqu’on les applique.
La justice est une idée, elle n’a donc pas d’application directe dans les faits. Elle nécessite donc une institution pour être appliquée concrètement. La force, elle, est concrète, et s’applique parfaitement dans les faits, mais dénuée d’intelligence si elle est appliquée seule. Appliquer la force sans la justice revient à l’idée d’un régime totalitaire. Ainsi, le juste...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Explication de texte : les pensées de pascal
  • Explication de texte pascal pensées
  • Explication de texte: Pensées de Pascal
  • Explication de texte pascal, pensées
  • Explication texte pascal
  • Explication de texte blaise pascal
  • Explication de texte Pascal
  • Texte de pascal, pensées

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !