exposé Carl schmitt

Pages: 9 (2163 mots) Publié le: 4 janvier 2015
Dossier de philosophie politique
Carl Schmitt : Notion de politique
Séance 9










1
Sommaire

Table des matières

Introduction page 3
I -notion de politique critère distinctpage 4
A- La notion de politique, notion égale et distinct de toutes les autres page 4
B- Notion de politique, critère de distinction ami/ennemi page 5
II-une définition de l’Etat à travers la guerre civilepage 6
A- distinction de l’ami et de l’ennemi : base d’un conflit page 6
B- La guerre : horizon du politique page 7

Conclusionpage 7

Bibliographie page 8








2
Carl schmitt est né en 1888 et mort en 1985. C’est un juriste allemand mais aussi un philosophe très réputé ainsiqu’un spécialiste du droit constitutionnel et du droit international. Un grand nombre de ses écrits ont influencés et marqués les régimes politiques dès la fin de la première guerre mondiale. En 1922 il écrit théologie politique puis théorie de la constitution (1928), la notion de politique (1932), le Léviathan dans la doctrine de l’Etat de Thomas Hobbes (1938), le Noms de la terre (1950) puis théoriedu partisan en 1963 malgré la pertinence de ces œuvres, Carl schmitt est encore aujourd’hui un auteur contesté notamment à cause de son adhésion au parti nazi dès 1933 et par son implication tout au long du régime totalitaire mis en place par Adolf Hitler. Dans notion de politique C. Schmitt, comme dans toutes ses œuvres, s’intéresse à L’Etat, inspiré par les faits historiques qui ont marqués savie, la relative impuissance de la République de Weimar par exemple, qui vont faire de Carl Schmitt le penseur qu’il a été tout au long de sa vie c’est-à-dire un penseur en opposition avec la démocratie véritable « partisan de l’Etat autoritaire il fait le choix de la légitimité face à l’égalité. Dans notion de politique Carl Schmitt présente une critique du libéralisme, où il présente sa théorie duconflit comme « moteur de la société ». La notion de politique est un ouvrage qui coupe tous les concepts de pacifisme et c’est pour cela qu’il est encore aujourd’hui contesté ou au contraire apprécié. Avec cette thèse sur le conflit disparait toutes chances de paix dans les transpositives et les politise. La première phrase de ce livre, « Le concept d’État présuppose le concept de la politique »est très importante. En effet celle-ci pose dès le départ le point de vue de Carl schmitt, pour lui l’Etat n’existe que tant que la politique est un concept reconnu. Il n’est pas possible de confondre politique et Etat, ce sont pour lui deux notions différentes. « Chaque fois que la possibilité d’un conflit politique se pose au sein de l’état, l’Etat lui-même ne peut plus être considéré commeunité politique. Lorsque cela se produit, les domaines « neutres », c’est-à-dire non politiques (la religion, l’économie, la science et la culture) deviennent actifs dans la lutte politique. Ils portent avec eux la distinction ami / ennemi et avec elle la possibilité d’un conflit violent. Dans le chapitre deux Carl Schmitt s’intéresse plus particulièrement à la distinction ami/ennemi et commence...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Exposé sur l'unité du monde de carl schmitt
  • Notion du politique-carl schmitt
  • Fiche de lecture
  • Explication de texte : Carl SCHMITT
  • Sujet de dissertation : « est souverain celui qui décide de la situation exceptionnelle », carl schmitt.
  • Schmitt
  • Carl lewis
  • Carl jaspers

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !