Exposé sur l'education.

Pages: 11 (2569 mots) Publié le: 26 novembre 2014
L’éducation du XVIème siècle à nos jours.

Définition de l’éducation.
Etymologie : du latin ex-ducere, qui signifie guider, conduire hors.

L’éducation est une action pour développer un ensemble de connaissances et de valeurs morales, physique, intellectuelles, scientifiques considérées comme essentielles pour atteindre le niveau de culture souhaitée. L’éducation permet de transmettre d’unegénération à l’autre la culture nécessaire au développement de la personnalité et à l’intégration sociale de l’individu. L’éducation de l’enfant et de l’adolescent repose sur la famille, l’école, la société, mais aussi sur des lectures personnelles et sur l’usage des médias comme par exemple la télévision ou internet. L’organisation de l’éducation et de l’enseignement a longtemps été le monopoledes religions qui on ainsi pu transmettre de génération en génération leur vision du monde et de la morale. En France, inspirée par les Lumières du XVIIIème siècle, l’émancipation de l’éducation par rapport à la religion a commencé avec la Révolution et a permis à l’Etat d’assumer progressivement au XIXème siècle toutes ses responsabilités en matière d’instruction devenue publique, laïque etgratuite.

Définition de l’école.
Etymologie : du latin schola, qui signifie « loisir consacré à l’étude » lui-même venant du grec scholè qui signifie « le loisir ».

Une école est un lieu où l’on accueille des individus que l’on appelle « écoliers » pour que des professeurs leur font un enseignement colectif.













Quelques dates clés:

Alcuin, 782
Fonde une académiePalatine.
1794
Modèle de l’école Polythecnique.
1881
Lois Ferry.
12 décembre 1792
Enseignement primaire à tous.
Napoléon Bonaparte, 15 août 1808
Décret sur l’éducation.
1833
Loi Guizot.
1850
Loi Falloux.
1880
Enseignement des filles.
1861
Instruction obligatoire pour tous.
1867
Loi Duruy.
Jean Macé, 1866
Ecole gratuite, obligatoire, laïque.
1886
Loi Goblet.
Emilie Combes, 1904Interdit aux religieux enseigner dans écoles religieuses.
1909
Loi Astier.
1933
Secondaire gratuit → payant.
1940
Religieux ont le droit d’enseigner.
1959
Réforme Berthoin.
1959
Loi Debré.
1975
Loi Haby.
1989
Loi Jospin.
1984
Loi Savary.



















L’éducation dans l’antiquité.
L’éducation est née en Grèce pour préparer les futurs cadres qui devaientdiriger la cité dans un système oligarchique. Elle allait dans l’Empire romain se démocratiser se qui laisse penser que toutes les couches de la société savaient lire. Le terme école qui signifie « loisir » était employé pour parler des « écoles philosophiques ». Milet était le siège d’une école philosophique où se trouvait Thalès.
Platon fonda une école de philosophie appelé l’Académie, puisson élève Aristote fonda lui aussi sa propre école qu’il appela le Lycée.
Aujourd’hui, ce sont deux termes employés dans l’enseignement de France et qui proviennent d’écoles de philosophie de la Grèce antique.


L’éducation au Moyen-âge.
En Occident, c’est Alcuin qui a fondé une Académie palatine en 782, c’est-à-dire un groupe de lettrés entourant Charlemagne et animé par Alcuin.
Au XIIèmebouleversement dans l’éducation, apparition des universités en Europe. Introduction dans ces universités, le savoir des civilisations arabo-musulmanes qui enseignait les sciences grecques (Aristote, Euclide, Archimède, Thalès), perses et orientales. Ces universités étaient structurées en collèges. Ils y avaient quatre types de facultés :
• Théologie (la plus prestigieuse)
• Droit
• Médecine
•Arts (les sciences et les techniques : arts libéraux et art mécanique)

La Gaule romanisée disposait d’écoles municipales (écoles primaires, écoles secondaires, écoles supérieures)
Au XIIème siècle se produit une véritable révolution scolaire. La Renaissance voit un progrès dans l’instruction, l’apparition des universités avec l’organisation unifiée de l’enseignement de tous les collèges des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • exposé sur la philosophie et l'éducation du citoyen dans l'apologie de socrate
  • L'éducation
  • L'éducation
  • l'education
  • L'education
  • L'éducation
  • L'education
  • L'éducation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !