Graffiti

263 mots 2 pages
Exposé d'Art retraçant l'évolution du graffiti de ses débuts jusqu'à nos jours : depuis les peintures rupestres en passant par les gravure (Basquiat...) puis le graffiti sauvage (Keith Haring...) jusqu'au tag urbain de nos jours (les crew, etc.).

Extrait:

L'acte de « graffer » existe depuis la nuit des temps (les premières traces de graffiti remontent a plus de 25000 ans avec les peintures rupestres d'Afrique australe, on peut citer la grotte Apollo 11). Mais ce dossier s'attache au graffiti dans son sens moderne, au graffiti dans un cadre urbain. La période qui nous intéresse est en gros celle du XXe siècle à nos jours.
Aux USA, empruntant aux arts de la rue, (graffitis, pochoirs, affiches...) en réaction à l'art intellectuel et un soupçon conventionnel des années 70 (art minimal, art conceptuel, et s'inspirant de cultures et idéologies marginales, (punk, rock, afro-américain, hispano-américain...) naît le Bad painting. Volontairement sale et négligé, il est sur la lignée de la figuration libre, et libérée, dans une version expressionniste et revendicative (...)

Sommaire:

Introduction

I) Le Graffiti art d'idée

A. Brassaï : Un travail de mémoire par le graffiti
B. Basquiat/Keith Haring : rependre l'art partout. Basquiat : « l'art doit être partout »

II) Le Graffiti, Art contestataire

A. Le graffiti urbain de nos jours : le Tag avec Miss-Tic
B. La dégénérescence du mouvement : la volonté de détruire/un nouvel esthétisme

III) Le Graffiti et la ville

A. Le témoignage d'une ville en ébullition artistique
B. La formation d'un genre artistique : assimilable au land art ?

en relation

  • Les graffitis
    2250 mots | 9 pages
  • Graffiti
    448 mots | 2 pages
  • Graffiti
    285 mots | 2 pages
  • Graffiti
    572 mots | 3 pages
  • graffiti
    792 mots | 4 pages
  • Le graffiti
    6048 mots | 25 pages
  • Graffitis
    976 mots | 4 pages
  • Le graffiti
    1101 mots | 5 pages
  • les graffitis
    488 mots | 2 pages
  • graffiti
    655 mots | 3 pages