La grammaire générative et transformationnelle : bref historique

7399 mots 30 pages
1/14

LA GRAMMAIRE GÉNÉRATIVE ET TRANSFORMATIONNELLE : BREF HISTORIQUE

Introduction
La grammaire générative et transformationnelle a profondément marqué la linguistique dans le monde entier dans la deuxième moitié du 20e siècle. Elle reste indissolublement associée à son fondateur, Noam CHOMSKY, aujourd’hui professeur émérite au Massachussets Institute of Technology. (Pour sa bibliographie complète visitez : http://web.mit.edu/linguistics/people/faculty/chomsky/index.html) Elle est apparue à la fin des années 50 aux États-unis alors que la discipline est dominée par le structuralisme. Une des grandes nouveautés de cette conception a été de remettre en cause les théories behavioristes sur l’acquisition du langage et la méthodologie empiriste en linguistique. Cette théorie n’a cessé d’évoluer depuis ses débuts. Il est tout à fait impossible, de rendre compte, en quelques pages, du formidable foisonnement linguistique que représente un demi-siècle de grammaire générative. Nous avons ici beaucoup simplifié et omis de nombreuses choses, cherchant seulement à donner une idée de ce que ce courant proposait et a apporté. Nous distinguerons ici trois époques : - la naissance, avec Structures syntaxiques, 1957 ; - la théorie standard, avec Aspects de la théorie syntaxique, 1965 ; - les développements ultérieurs. Nous parlerons surtout des deux premières, un quart de siècle de grammaire générative et transformationnelle. Les développements ultérieurs seront seulement mentionnés : chacun d’eux, à lui seul, demanderait un long exposé approfondi.

Le contexte de la parution de Structures syntaxiques en 1955-57
Au début des années 50, la linguistique américaine est optimiste et elle est structuraliste. Dans « Directions in Modern Linguistics », 1951, Haugen écrit « La linguistique aux États-unis est aujourd’hui plus florissante qu’à un quelconque moment depuis la création de la République ». Gleason, 1955, parle de « résultats définitifs obtenus par la linguistique

en relation

  • Competence
    5993 mots | 24 pages
  • massinissa
    59153 mots | 237 pages
  • _Synthèse
    20456 mots | 82 pages
  • Les propriétés aspectuelles du passif
    8988 mots | 36 pages
  • DE CARVALHO Recension Valette
    7901 mots | 32 pages
  • linguistique française
    24223 mots | 97 pages
  • Littérature mineure
    14086 mots | 57 pages
  • André martinet
    27334 mots | 110 pages
  • Linguistique
    19264 mots | 78 pages
  • Chemin en traduction
    60627 mots | 243 pages