la guerre d'algerie

4988 mots 20 pages
L’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie

L’Histoire et la mémoire sont deux notions différentes identifiées par P. Nora (Les lieux de Mémoire), même si leur point commun est de travailler sur un temps passé, écoulé : la mémoire c’est le vécu tel qu’on se le remémore, fortement chargé en émotion. Elle est reliée au présent dans un rapport subjectif au passé qui procède par sélection des événements. Elle est individuelle et donc passée au prisme de la construction de celui qui se rappelle ; elle peut aussi être collective et donc permet de forger une identité de groupe en perpétuant une certaine vision du passé. Elle est, par définition, au pluriel. L’histoire est au contraire une mise à distance et une écriture du passé, une reconstitution, par nature incomplète, de ce qui n’est plus. C’est une construction qui s’élabore avec et contre la mémoire. L’histoire adopte une méthode d’analyse critique des sources, de croisement des données pour proposer une lecture du passé qui vise à l’objectivité et donc à être admise par tous et enseignée. Il peut y avoir compétition entre histoire et mémoire : un Etat a sa propre politique mémorielle en fonction d’objectifs du présent ; les attentes de mémoire portées par des groupes exercent souvent des pressions sur le travail des historiens, les deux n’étant pas toujours conciliables. Comment l’historien doit-il se positionner dans le débat public ? Tout cela renvoie à la réflexion sur la place de l’Histoire dans la société et de son usage politique possible.
Concernant la guerre d’Algérie, cela pose le problème de mémoires concurrentielles et la discrétion, voire l’absence de commémoration en France à l’occasion du cinquantenaire de la fin du conflit en 2012, montre bien la sensibilité du sujet, entré dans les programmes d’Histoire du lycée dès 1983. Comme celle de l’Occupation, l’histoire de la Guerre d’Algérie, son renouvellement par les historiens, ont ce point commun d’être très fortement déstabilisés par

en relation

  • Guerre d'algérie
    1297 mots | 6 pages
  • La guerre d'Algérie
    626 mots | 3 pages
  • La Guerre d'Algérie
    1566 mots | 7 pages
  • La guerre d'Algérie
    1574 mots | 7 pages
  • guerre d'algerie
    1314 mots | 6 pages
  • Guerre d'algérie
    903 mots | 4 pages
  • La guerre d'algérie
    1325 mots | 6 pages
  • la guerre d'Algerie
    4152 mots | 17 pages
  • La guerre d'algérie
    517 mots | 3 pages
  • Guerre d'algérie
    309 mots | 2 pages