La légalité

10369 mots 42 pages
Le principe de légalité c’est que l’administration a beau être dans la main de l’État ou d’autres personnes publiques, mais elles ne peuvent pas faire ce qu’elles veulent. Dans l’histoire, l’État est tout puissant. L’idée mm d’un État limité par le droit est exceptionnelle. Le roi avait un pouvoir quasi absolu. L’idée de l’État démocratique est qu’il est limité par le droit. L’État s’autolimite. Mais en fait c’est le droit individuel de chacun qui limite les droits = État de droit. Quand l’État est marqué par une autolimitation c’est un État de police. Conséquence importante dans le droit administratif, parce que c’est lui qui doit limiter l’État. Le quotidien de l’État de droit est le droit administratif. Dans un deuxième titre: responsabilité administrative, principe de responsabilité. L’État se sent responsable quand il cause un dommage à un individu. On a différentes personnes publiques. Responsabilité (Blanco ; Commune de Batz-Sur-Mer) TIRE 1 LE PRINCIPE DE LA LEGALITE, L' ADMINISTRATION SOUMISE AU DROIT Ce qui pose problème: - Quels arguements seront apportés , pour donner raison au client? Au fond les normes du dessus doivent être respectées par la situation que je conteste. C'est ça qui va constituer l'ensemble des arguments au contentieux. Cette hiérarchie des normes est facile quand on sait que la loi est au dessus des réglements. Complexe néanmoins pour le contrôle juridictionnel. Savoir quel juge contrôle quoi , n'est pas facile. - Deuxieme questions compliquée, les rapports de normes, rapports de systéme,(un systéme juridique c 'est en quelque sorte une pyramide, comment faire pour ceux externes) Il y a une différence entre le droit international en général et le droit communautaire. Le principe de légalité , signifie que l'administration est soumise à la loi. Non , c'est principe de légalité au sens large du terme, l'administration est soumise à bien plus que la loi, elle est soumise au droit. Cet ensemble de droit qui s'applique à l'administration.

en relation

  • La légalité
    470 mots | 2 pages
  • Legalite
    731 mots | 3 pages
  • Légalité
    5700 mots | 23 pages
  • Le principe de légalité.
    2372 mots | 10 pages
  • La légalité criminelle
    3139 mots | 13 pages
  • Legalité/legitimité
    1604 mots | 7 pages
  • Principe de légalité
    1931 mots | 8 pages
  • Contrôle de légalité
    261 mots | 2 pages
  • Le principe de légalité
    11711 mots | 47 pages
  • Principe de légalité
    523 mots | 3 pages