La motivation au sein des entreprises marocaines : cas de sme fantasia

6096 mots 25 pages
La Motivation au sein des Entreprises Marocaines Etude de Cas: SME FANTASIA sa

Université Ibn Zohr
Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales

Année Universitaire : 2011-1012
Encadré par :
Dr. Elhoussine ERRAOUI
Préparé par :
Hiba GMIRA
Mohamed ID BOUJA
Naîma AIT-TAYEB

Sommaire
I. Introduction : 2
II. NOTION DE MOTIVATION 2
1. Définition : 2
2. Historique : 3
III. Les formes classiques de la motivation : 3
IV. les formes modernes de la motivation : 4 1. La pyramide des besoin selon de MASLOW : 4 a. Les besoins physiologiques : 5 b. Les besoins de sécurité : 5 c. Besoins d’appartenance : 5 d. Les besoin d’estime : 5 e. Les besoins d’accomplissements : 6 2. Les théories X & Y de Mac Gregor 6 3. Les théories des deux facteurs de Herzberg 6 4. La théorie d’Elton MAYO 6
V. LES OUTILS DE MOTIVATION « Comment améliorer la motivation du personnel ? » 7 1. les outils de la motivation extrinsèque : 7 a. La rémunération : 7 i. La prime variable 8 ii. Le commissionnement 8 iii. Les stocks options et les actions gratuites 9 b. Cadre de vie et condition de travail : 9 c. Le cadre organisationnel : 10 2. les outils de motivation intrinsèque : 12 a. les signes de reconnaissances : 12 b. Développer un esprit de compétition : 12 c. L’autonomie 12 d. Déléguer de pouvoirs 13
VI. Etude de Cas : Motivation au sein de FANTASIA : 13 1. Présentation de la société : 13 2. Fiche technique : 14 3. Objectifs de FANTASIA : 14 4. La motivation au sein de SME FANTASIA : 15
VII. Conclusion 17

I. Introduction :

De nos jours, la motivation des ressources humaines est indéniablement un facteur fondamental de la réussite de l’entreprise. La motivation dynamique des conduites humaines est en effet un thème incontournable dans la vie des organisations quels que soient leur taille et leur secteur d’activité. C’est d’autant plus vrai que la théorie

en relation

  • Rapport stage
    23900 mots | 96 pages
  • L'entreprise citoyenne au maroc
    18772 mots | 76 pages