La peste

Pages: 11 (2622 mots) Publié le: 5 juin 2012
La Peste, Albert Camus

 

Intro :

 

Le narrateur se propose de relater le plus simplement possible : en chroniqueur, en témoin, mais également s’il le peut en historien ; les curieux et graves événements qui viennent de vivre avec lui tous ces concitoyens. Le rôle qu’il se trouve y avoir tenu lui permettre de dire avec exactitude : « voilà, ceci est arrivé » ; mais lui-même entend pourle moment rester anonyme, ne pas révéler ce que, personnellement, il pourrait avoir à dire.

  

 (Avril)

                Des rats de plus en plus nombreux sortent de leurs cachettes souterraines et viennent mourir dans les rues, les maisons, les lieux publics. Les habitants, surpris et choqués, inclinent à accuser leur municipalité d’incurie. La vie ordinaire continue.

               Le docteur Bernard Rieux accompagne à la gare sa femme, malade depuis un an, qui part pour une station de montagne. La séparation les déchire tous deux profondément. « Nous recommencerons », se promettent-ils… Le journaliste parisien Rambert vient enquêter à Oran sur les misères des Arabes.

                Premières apparitions des autres personnages : Tarrou, Othon, Grand, Cottard (qui vient,pour des raisons inconnues, de tenter de se suicider), le Père Paneloux, jésuite réputé (qui envisage en souriant la possibilité d’une épidémie), un vieil Espagnol asthmatique.

                L’annonce de cette mort est suivie de beaucoup d’autres ; toutes les classes sociales sont frappées. Dans la ville la surprise déconcertée devient angoisse.

                Le narrateur tient à citeraussi, pour cette période, les carnets d’un autre témoin, Tarrou ; au milieu de notations assez étranges, on y trouve pourtant une volonté ferme, sûre d’elle-même. « La seule chose qui m’intéresse, dit Tarrou, c’est de trouver la paix intérieure… »

                Les rats ont disparu, la presse ne parle plus de rien puisqu’il n’y a plus rien de spectaculaire, mais le nombre de décès par fièvreinguinale augmente. Le vieux docteur Castel, qui a exercé quelque temps en Chine, affirme nettement à Rieux : « c’est la Peste ».

 

                Méditation de Rieux, seul derrière sa fenêtre. Plus averti, plus inquiet que les autres, il avait été comme les autres pourtant : il n’avait pas voulu croire au fléau. Il ne veut pas encore vraiment y croire. La ville dans le soir qui tomben’est-elle pas devant lui encore la même, presque exactement la même, heureusement en somme ?

                Rieux essaie de se rappeler tout ce qu’il sait avec exactitude de la maladie, mais malgré lui c’est dans une sorte de vertige que reviennent à sa mémoire les précisions ou les images les plus terribles rapportées par les médecins et les historiens du passé : tout d’abord, les chiffres énormes,difficiles à se représenter concrètement : cent millions de morts, dix mille en un jour à Constantinople, par exemple !… puis des tableaux extraordinaires au sens exact du terme, monstrueux, presque impossibles à admettre, et qui furent pourtant la vie quotidienne de populations entières pendant des mois et des mois, continus, écœurants.

                Rieux s’arrache à son vertige : celui-cine doit pas tenir devant la raison. Il faut agir, prendre les mesures qui conviennent, faire son métier.

                Rieux recommande de très sérieusement mesures d’isolement et il obtient la convocation d’une commission sanitaire. Malgré ses efforts et ceux de Castel, celui-ci refuse d’effrayer la population et ne prend que des demi-mesures. La ville connaît encore, tous les soirs, lebourdonnement joyeux et odorant de la liberté.

                Grand, l’employé de mairie, est amené peu à peu à révéler à Rieux le problème qui le torture : trouver ses mots, les mots justes ! il est d’une telle exigence qu’il a renoncé à écrire, faute de trouver les termes parfaitement adéquats, la demande qui lui aurait permis d’obtenir un avancement promis et mérité. Il végète dans un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La peste
  • La peste
  • la peste
  • La peste
  • La peste
  • La peste
  • Peste
  • La peste

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !