La raison et le réel

2888 mots 12 pages
Analyse de la Lettre à Ménécée

d'Epicure (IVè - IIIè s. av. JC)

1/ L'auteur et sa philosophie :

Epicure est un grec, est un philosophe grec né fin du Ivè-IIIè s av JC. Il est le fondateur de l'une des plus importantes écoles philosophiques de l'Antiquité. Parmi les 300 ouvrages de philosophie qu’Épicure a probablement écrit, seule trois lettres et quelques maximes (principes de vie) sont parvenus jusqu'à nous. Le reste à été perdu. Quelle est sa philosophie ? En physique, c a d à propos du monde naturel, il soutient que tout ce qui est (existe) se compose d'atomes indivisibles. Les atomes se meuvent au hasard dans le vide et peuvent se combiner pour former des corps. L'âme est selon lui un corps ainsi composé d'atomes, et non une entité spirituelle. En éthique (=morale), le philosophe grec défend l'idée que le souverain bien (c a d le bonheur), est le plaisir. Le plaisir est défini essentiellement comme « absence de douleur ». En logique ou en épistémologie (théorie de la connaissance), Épicure considère que la sensation est à l'origine de toute connaissance. Nos idées ne peuvent pas dépasser notre expérience. Epicure est donc un prédécesseur de l'empirisme philosophique, qui soutient que toute connaissance à son origine et son fondement dans l'expérience sensible.

2/ Objectif de la philosophie d'Epicure La philosophie d'Epicure, comme toute celles de son époque, a pour but d'apporter le bonheur, définit comme tranquillité (ataraxie = absence de trouble dans l'âme). La Lettre à Ménécée écrite à l'intention d'un disciple d'Epicure, expose sa philosophie morale: concernant notre connaissance morale en particulier, puisque toutes nos idées viennent de sensations, notre idée du bien dérive de notre sensation de plaisir. Nous concevons ainsi le bien le plus haut (d'après Epicure le bonheur), comme un maximum de plaisir (but de la vie = bonheur = ataraxie = absence de trouble dans l'âme = maximum de plaisir). D'après Epicure, le malheur

en relation

  • Frankenstein- résumé, personnages...
    1390 mots | 6 pages
  • Intro "travailler est ce perdre son temps?"
    343 mots | 2 pages
  • LucreI Ce 2
    454 mots | 2 pages
  • L'Humanisme
    1002 mots | 5 pages
  • [Explication de texte] sénèque - le bonheur
    2083 mots | 9 pages
  • Lettre a menecee
    1162 mots | 5 pages
  • Epicure
    423 mots | 2 pages
  • la philo le bonheur
    700 mots | 3 pages
  • Epictète
    972 mots | 4 pages
  • epicure
    329 mots | 2 pages
  • Lettre a menecee
    1137 mots | 5 pages
  • L'art et le réel
    450 mots | 2 pages
  • la raison et le réel
    853 mots | 4 pages
  • La raison et le réel
    1165 mots | 5 pages
  • L'art et le réel
    435 mots | 2 pages