le bonheur philosophie

1186 mots 5 pages
Le Bonheur
Introduction
Rousseau : « Le bonheur est un état simple et permanent qui n’a rien de vif en lui-même. »
A travers son étymologie le mot bonheur renvoie à une forme de chance et de fortune comme s’il dépendait essentiellement du destin, du hasard ou des circonstances. Pourtant la réalisation de notre bonheur semble exiger une certaine volonté, persévérance et un certain art de vivre. Le bonheur est-il relatif à nos désirs ? Y a-t-il plusieurs chemins vers le bonheur ? Peut-on être heureux sans le savoir ? Est-il plus facile d’obtenir un bonheur matériel ? Peut-on préférer la justice, la liberté, ou la vérité au bonheur ? Le bonheur peut-il être vu comme un droit ou comme un devoir ?
I. Un bonheur difficile à définir et à saisir
a) Qu’est-ce que le bonheur ?
Si la joie est momentanée et plus intense, le bonheur est censé être plus durable et plus tranquille. Le plaisir qui est éphémère ne conduit pas nécessairement au bonheur, tandis que certaines souffrances que nous dépassons peuvent nous conduire à celui-ci. Si le bonheur se doit de durer pendant une certaine période il n’est pas pour autant éternel et il conserve un côté fragile et précieux. Le bonheur est-il le but de toute existence ?
Aristote : « Nous recherchons toujours le bonheur pour lui-même et jamais pour autre chose. »
b) Le bonheur et les désirs infinis
Si on revient sur la philosophie de Schopenhauer nous devons rappeler que les désirs qui se renouvellent sans cesse nous éloignent d’un état de tranquillité, de stabilité et de sérénité. Selon lui les désirs nous mettraient dans une perpétuelle inquiétude qui nous empêcherait de trouver le bonheur. D’un autre côté, il apparait difficile d’imaginer un bonheur qui soit complètement étranger à la réalisation de certains de nos désirs.
c) Le bonheur, mythe ou illusion
Kant : « Le bonheur est une invention de l’imagination et non de la raison. »
Selon lui nous inventons une certaine image du bonheur comme un mirage ou comme une

en relation

  • Philosophie le bonheur
    1763 mots | 8 pages
  • Philosophie et bonheur
    708 mots | 3 pages
  • Philosophie, le bonheur
    743 mots | 3 pages
  • Le bonheur - philosophie
    1022 mots | 5 pages
  • Bonheur et philosophie
    7292 mots | 30 pages
  • Philosophie : Le bonheur
    745 mots | 3 pages
  • Philosophie : le bonheur
    8495 mots | 34 pages
  • Philosophie désir et bonheur
    8182 mots | 33 pages
  • Philosophie, aide sur le bonheur
    321 mots | 2 pages
  • Idées sur le bonheur, philosophie
    494 mots | 2 pages