Le conte

3499 mots 14 pages
Les contes merveilleux, étiologiques et philosophiques

Selon Anne Popet et Evelyne Ropres, le terme « conte » s’applique d’abord essentiellement à désigner un récit en prose d’événements fictifs transmis oralement.
C’est une narration brève qui trouve ses origines dans des mythes et des légendes aux motifs universels, mais qui se différencie de la fable, de la légende, de l’épopée ou du mythe. ➢ À la différence de la légende, il n’a pas de réalité historique. ➢ À la différence du mythe, le héros a plutôt un surnom, plus rarement un prénom. ➢ À la différence de la fable, où l’anthropomorphisme est total, le héros est ou redevient humain. La morale n’est pas explicitement énoncée.

On parle d’universalité du conte tant il est présent dans toutes les cultures et à toutes les époques. Le conte semble s’adresser à tout le monde car il véhicule de la sagesse et du savoir populaire. Initiatique, il montre la voie, il dit ce qui doit être, sous forme d’images, sans être didactique, il dit tout ce qui ne peut se dire où qui ne doit pas se dire. La simplicité de son récit permet à l’enfant d’assimiler rapidement sa trame narrative et son organisation.
Certains contes sont issus de la tradition orale, d’autres sont inventés de toute pièce (plus récents). Le conte joue sur les contrastes et met en opposition les bons/ les méchants, le bien/le mal.

Des classifications ?
Diverses classifications existent : elles portent sur la forme du conte, les thèmes traités (les animaux par exemple), son origine géographique, mais aussi sur les « objectifs » visés par le conte. On différencie par exemple : - Les contes classiques ou traditionnels ; - Les contes merveilleux où intervient la magie ; - Les contes philosophiques qui cherchent à faire réfléchir le lecteur en lui proposant des métaphores sur la vie et l'esprit humains. Ce sont des contes moraux initiatiques dont la visée est didactique ; - Les contes poétiques ; - Les contes

en relation

  • Conte
    4478 mots | 18 pages
  • Le conte
    251 mots | 2 pages
  • Le conte
    454 mots | 2 pages
  • Le conte
    1471 mots | 6 pages
  • La conte?
    502 mots | 3 pages
  • Conte
    473 mots | 2 pages
  • Le conte
    1742 mots | 7 pages
  • Conte
    260 mots | 2 pages
  • Le conte
    909 mots | 4 pages
  • Le conte
    763 mots | 4 pages