Le droit romain

706 mots 3 pages
: Le droit romain

Gaius est un juriste du second siècle après JC. Son œuvre majeure, « les INSTITUTES » a fortement influencé l’Empereur Justinien. Dans cet extrait, Gaius opère une distinction entre le droit civil propre à chaque cité et le droit des gens qui est commun à tous les hommes. Gaius définit également la composition du droit civil du peuple romain : lois, plébiscites, sénateurs consultes (actes), Constitution des Empereurs, réponse des prudents / jurisprudence et droit prétorien.

* Fonctionnement législatif sous la République

Sous la République, les romains ont assez peu légiférés (800 lois en 5 siècles). Jusqu’en - 286, il fallait distinguer les lois de la cité votées par les COMICES CENTURIATES et les PLEBISCITES votés par les assemblées de la plèbe.
Dans un premier temps, les Plébiscites ne s’appliquent qu’aux Plébéiens et sont dépourvus d’AUCTORITAS (= autorité). En – 286, la LEX HORTENSIA assimile les lois de la cité et les plébiscites. Désormais, les plébiscites s’appliquent à l’ensemble des citoyens.

Schéma du fonctionnement / Adoption par les lois de la cité

MAGISTRATS SUPERIEURS (Consuls / Préteurs) émettent un projet de loi *
La LOI est adoptée par les COMICES CENTURIATES *
Le SENAT par le biais d’un SENATUS CONSULTE donnant FORCE EXECUTOIRE à la loi = AUTORITAS PATRUM

Le droit prétorien tire son nom du préteur qui est un magistrat public. Le préteur intervient au cours du procès civil pour vérifier la validité des procédures utilisées par les parties. Il peut créer de nouvelles procédures par le biais d’un édit.

La doctrine correspond aux réflexions émanant des jurisconsultes (consultations juridiques et commentaires du droit applicable).

La coutume a toujours une place importante surtout en matière de droit privé puisque les romains maintiennent les coutumes des peuples conquis et réservent le droit civil romain aux citoyens.

* Fonctionnement législatif sous l’Empire

PRINCIPAT = Haut Empire

en relation

  • Droit romain
    8235 mots | 33 pages
  • Droit romain
    649 mots | 3 pages
  • Le droit romain
    1829 mots | 8 pages
  • Droit romain
    5706 mots | 23 pages
  • Droit romain
    982 mots | 4 pages
  • Droit romain
    377 mots | 2 pages
  • Droit romain
    1153 mots | 5 pages
  • Le droit romain
    12848 mots | 52 pages
  • Droit romain
    29147 mots | 117 pages
  • Droit romain
    1329 mots | 6 pages