Le pain myhte et coutumes

Pages: 9 (2173 mots) Publié le: 6 janvier 2011
Le pain, mythes coutumes

Depuis toujours, le pain joue un rôle important dans la vie des hommes et possède une valeur symbolique. Le pain est le symbole de la nourriture et de la vie, du bonheur divin, du bien-être social et individuel - de la naissance à la mort, souvent représentée par un faucheur (de blé).
Son absence ou sa pénurie sont toujours synonymes de famine, de détresse et demisère.

Le pain et le sel sont aujourd'hui encore le symbole de l'hospitalité, et dans les légendes, les traditions orales et les contes, la punition attend tous ceux qui flétrissent l'image du pain ou font preuve d'avarice.

Dans les religions, les mythes et les coutumes, on retrouve le thème du pain jusque dans des temps très lointains grâce aux traditions orales et écrites, jusqu'au moment oùl'homme a pris conscience du fait qu'il était soumis aux forces de la nature et où, de crainte des mauvaises récoltes et des famines, il a commencé à demander de l'aide aux puissances surnaturelles. Dans de nombreux pays, on célèbre aujourd'hui encore la fête d'action de grâces pour les récoltes. Dans la Suisse primitive, des «masques» traversent les villages pendant la période du carnaval etdistribuent du pain. Pour la Saint Nicolas, Noël, le Jour de l'An, Pâques et l'e- phanie, les pains figuratifs, riches en symboles, sont très répandus.

Les cultes et la Sainte-Cène

Les Sumériens, peuple connu depuis le début du 3e siècle avant Jésus-Christ et implanté en Babylonie, voyaient dans le blé un être possédant une âme et croyaient que les dieux se nourrissaient eux aussi de céréales. Al'occasion de chaque repas consacré aux dieux, ils faisaient des offrandes de pains.

On rapporte que les anciens Égyptiens dédiaient les premières céréales récoltées à la déesse des récoltes, et que les morts emportaient du pain comme nourriture dans l'au-delà.

Chez les Hébreux, on ne devait pas consommer de pain avant d'avoir fait l'offrande de la première miche de la récolte.

Lors dessemailles, en Grèce, les premières graines étaient offertes à Demeter, la reine de la fertilité.

Dans les territoires chrétiens, la signification profonde du pain apparaît dans les légendes de l'Ancien Testament, dans la multiplication des pains et - jusqu'à nos jours - dans la communion.

Dans le Nouveau Testament, rompre le pain signifie partager le repas (à l'origine, le pain uniquement).Dans la civilisation juive, le pain ne se coupe pas, il se rompt.

Le pain dans la joie et dans la peine

En Europe centrale essentiellement, certains pains spéciaux, pain des récoltes, pain de l'amitié, pains de mariage, pain de l'accouchée ou du baptême sont de véritables oeuvres d'art que l'on confectionne pour les fêtes et cérémonies dans le cercle de famille, avec des amis ou dans lescommunautés villageoises. Aujourd'hui encore, ils sont très appréciés.

A la Saint Andréa, le 30 novembre, les jeunes filles désireuses de se marier offrent à leur fiancé un pain appelé «Le petit Andréa».

Les pains de la Saint Nicolas sont très répandus en Belgique, en Allemagne, en Autriche et chez nous en Suisse.

Au Mexique, on honore les morts avec le «Pan de muertos» à la fête de laToussaint et en Afghanistan, des morceaux de pain sont répandus dans les cimetières à l'occasion de la fête du sacrifice islamique.

Pour fêter Noël et Nouvel An

Le pain provençal de la Nativité, décoré d'une croix faite de noix et d'un rameau d'olivier, révèle toute la nostalgie du soleil et de la fertilité. Depuis des siècles, les Stollen de Dresde et les Printen d'Aix-la-Chapelle viennent garnirles tables de Noël en Allemagne tout comme le Panettone en Italie.

Dans les Balkans et en Amérique du Sud, les décorations du sapin de Noël sont fabriquées avec de la mie de pain ou de la pâte à sel. Des «descendants» des «pains de la course du soleil» des anciens Germains sont encore appréciés des Allemands et des Scandinaves. La galette des rois quant à elle remonte au temps des Romains....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • le myhte
  • Coutume
  • La coutume
  • la coutume
  • la coutume
  • Coutume
  • Le pain
  • Le pain

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !