Le pain

1680 mots 7 pages
LE LYRISME

La poésie lyrique est souvent définie comme le genre littéraire qui accueille l’expression personnelle des sentiments du poète. L’auteur lyrique parle en effet en son nom propre; il dit “je”.Deux autres composants essentielles du Lyrisme sont la recherche de la musicalité et la visée de l’idéal. Il convient donc plutôt de percevoir celui-ci comme l’expression d’un sujet singulier qui tend à métamorphoser, voire à sublimer le contenu de son expérience et de sa vie affective, dans une parole mélodieuse et rythmée ayant la musique pour modèle.
La poésie lyrique doit en effet son nom à la lyre qui, dans l’Antiquité, accompagnait ses chants. Symbole d’unité et d’harmonie, cet instrument apollinien prend dans le mythe d’Orphée une valeur pacificatrice. Capable de suspendre les supplices des Enfers, il devient le modèle des pouvoirs de la poésie et des liens étroits qui l’unissent à la destinée de la créature humaine. * Comment le genre lyrique et sous quelles formes est-il apparut ?
Dans un premier temps nous etudierons l’évolution historique de ce nouveau genre littéraire , dans un second temps nous analyserons les différentes formes du lyrisme pour enfin terminer par l’expression subjective que nous transmet le registre lyrique.

Orphée aux Enfers

I. EVOLUTION HISTORIQUE
Le lyrisme apparaît en France, au Moyen-âge, à travers une myriade (inombrable) de formes associant le plus souvent au poème la musique et la danse : chansons de toile, pastourelles (genre poetique du moyen-age) ect .. Bernard de Ventadour (1150-1200), Richard Coeur-de-lion (1157-1199) et Thibaut de Champagne (1201-1253) comptent parmi les nombreux représentants de ce lyrisme ancien. L’amour courtois est alors le thème dominant des oeuvres. C’est dans la seconde moitié du XIIIème siècle, que le lyrisme entreprend de se dégager de ses stéréotypes.
Pendant la Renaissance, l’espace du lyrisme s’élargit. Légèreté de Marot, allégresse de Ronsard, mélancolie de Du Bellay,

en relation

  • LA Le pain
    757 mots | 4 pages
  • Le pain
    1274 mots | 6 pages
  • Le pain
    862 mots | 4 pages
  • Le pain
    673 mots | 3 pages
  • d Le Pain
    3622 mots | 15 pages
  • Le pain
    739 mots | 3 pages
  • Le pain
    447 mots | 2 pages
  • Le pain
    349 mots | 2 pages
  • Le pain
    8349 mots | 34 pages
  • Le pain
    1368 mots | 6 pages