Le principe de séparation des pouvoirs

1218 mots 5 pages
Sujet : Le principe de séparation des pouvoirs aujourd’hui.

Le pouvoir absolu d’un dirigeant n’a jamais fait bon ménage avec l’intérêt public. En France, tout comme en Angleterre, un monarque avait en sa possession les pleins pouvoirs et les exerçait à sa guise tantôt en utilisant la répression tantôt en accordant des privilèges à son entourage. Ce trop plein de pouvoir dont bénéficiait le dirigeant provoqua en 1688 une révolution en Angleterre et en 1789 un révolution en France. Il a alors fallu trouver une solution pour éviter qu’une même personne ait entre ses mains les différentes fonctions du gouvernement. Les théoriciens de l’époque ont relevé trois fonctions : le pouvoir de légiférer, le pouvoir de faire exécuter la loi et le pouvoir de juger. Il fallait que ces trois pouvoirs soient exercés par trois organes distincts. Cette théorie d’une séparation des pouvoirs naquit tout d’abord en Angleterre avant de voyager vers la France par le biais du philosophe Montesquieu. Ce principe se transmis ensuite dans la plupart des pays, et fut appliqué de façon différente selon les régions du monde. Il existe ainsi aujourd’hui deux types de séparation des pouvoirs : une séparation stricte, comme dans le continent américain, et une séparation souple, comme en Angleterre et en France. Le fait de séparer les trois pouvoirs avaient pour but premier d’affaiblir l’Etat afin de mettre en avant l’intérêt public, en effet, un Etat trop puissant conduirait au despotisme. Malgré tout, le fait d’être Etat reste indispensable, notamment sur la scène internationale, car cela permet de bénéficier de droits. Alors comment le principe de séparation des pouvoirs trouve-t-il une place en droit constitutionnel aujourd’hui? Afin de répondre à cette question, on se penchera tout d’abord sur la place du principe de séparation des pouvoirs en droit constitutionnel actuel en mettant en valeur ce qu’il était au XVIIème siècle et XVIIIème siècle et ce qu’il est aujourd’hui. Dans une deuxième

en relation

  • Le principe de séparation des pouvoirs
    777 mots | 4 pages
  • Principe de separation des pouvoirs
    271 mots | 2 pages
  • principe de séparation des pouvoirs
    2184 mots | 9 pages
  • Le principe de séparation et l'aménagement des pouvoirs
    1895 mots | 8 pages
  • « Montesquieu, le principe de la séparation des pouvoirs et ses interprétations. »
    1408 mots | 6 pages
  • Titre 1er Le principe de séparation des pouvoirs
    1754 mots | 8 pages
  • Le principe de séparation des pouvoirs selon napoléon bonaparte
    1752 mots | 8 pages
  • Principe de la séparation des pouvoirs entre ordonnateurs et comptables publics
    1008 mots | 5 pages
  • Le contrôle de constitutionnalité à l'épreuve du principe de séparation des pouvoirs
    2067 mots | 9 pages
  • Le principe de la séparation des pouvoirs est-il nécessaire et suffisant à une démocratie libérale?
    1557 mots | 7 pages