le travail-philo

Pages: 34 (8342 mots) Publié le: 19 janvier 2014
LE TRAVAIL


Introduction
Qu’elle soit de la terre ou de l’esprit, la culture implique un travail et donc une activité qui comporte une part de peine. La fatigue du paysan dont les efforts se soldent par une amélioration du rendement et de la fertilité des sols, la discipline et même l’ascèse de toute scolarité, a fortiori de toute création artistique, sont les preuves éloquentes que riend’humain n’évite le travail. Par lui, les hommes rendent possible ce qui se montrait impossible et par lui, la nature et les conditions de vie s’humanisent, portent la marque de l’esprit humain. Sartre écrit dans L’être et le néant que « ce que nous nommons liberté c’est l’irréductibilité de l’ordre culturel à l’ordre naturel ». Aussi, le travail qui fait advenir la culture, laquelle s’ajoute paressence à la nature, est le signe que l’homme n’appartient pas rigoureusement à l’ordre de la nature, est arraché aux déterminations naturelles et donc, au bout du compte, est un être dont la liberté est la vocation. Le travail libère l’homme du joug de la nature (voir Hegel : « le travail forme »  écrit-il dans La phénoménologie de l’Esprit). Mais, d’un autre côté, le travail assujettit. Nul netravaille en vertu d’un simple choix ; il faut travailler pour vivre et qui ne travaille pas meurt. Le travail est à la fois une contrainte naturelle, par le poids des besoins indéfiniment renaissants qui pèsent sur l’homme et une contrainte sociale, par la logique de la productivité que détermine la dépendance de chacun à l’égard de tous. Le travail semble inséparablement liberté et nécessité,source d’indépendance et de servitude. Cette contradiction est-elle constitutive de la réalité du travail ou est-elle contingente et donc provisoire ?

Plan :

-I- Comprendre ce que travailler veut dire
-II- La division du travail : progrès ou régression ?
-III- La question d’une fin du travail

+++++++++++++++++++

-I- Comprendre ce que travailler veut dire

Le travail n’estpas un objet « froid ». Avec lui, la philosophie n’étudie pas un concept purement abstrait (comme la causalité ou l’immanence), une catégorie de la raison, mais une donnée jusqu’à présent fondamentale de notre condition. Le projet de penser le travail procède d’une décision réflexive qui nous ramène à la réalité concrète, précisément celle qui n’est pas d’abord à connaître, à méditer, àcontempler, mais à transformer pour toujours mieux l’adapter aux besoins anciens et nouveau des hommes. Nous pourrions mettre en exergue de ce cours la fameuse 11ème thèse de Marx sur Feuerbach : « Les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde de diverses manières, il s'agit maintenant de le transformer - Die Philosophen haben die Welt nur verschieden interpretiert; es kömmt drauf an, sie zuverändern ». Ce que vise cette thèse est indéniable : le travail est une espèce de pensée qui ne se contente pas d’abstraction, qui met la main à la pâte et, partant, qui se confronte à la dure matérialité des choses. Nous comprenons pourquoi, Simone Weil – alors qu’elle enseignait au Puy-en-Veley, jeune agrégée de philosophie et militante dans une organisation révolutionnaire imprégnée d’anarchisme – décidaen 1934 de devenir manœuvre chez Alsthom. Dans la Condition ouvrière, elle confesse la pensée suivante : « J’ai le sentiment de m’être échappée d’un monde d’abstractions et de me retrouver parmi des hommes réels – bons ou mauvais, mais d’une bonté ou d’une méchanceté véritables » (p.28)1.
La pensée du travail, pour celui qui s’efforce encore de philosopher pour tenter d’exprimer le noyauconceptuel de l’expérience du travail, doit veiller à ne jamais commencer par idéaliser le travail. Quel qu’il soit, il est ardu et fait mal. Il y a de la fatigue, de l’usure, du bruit, des larmes et parfois du sang. L’épreuve du réel, dans le travail, est harassante. Nous y reviendrons.
Plus encore, si le travail n’est pas un objet « froid », il n’est pas non plus un objet « neutre », offert...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Travail philo
  • Travail Philo
  • philo travail
  • Philo travail
  • Philo- le travail
  • Travaille philo
  • Pourquoi travailler philo
  • Travail Philo DM 1

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !