Leibniz

Pages: 6 (1493 mots) Publié le: 28 décembre 2013
Notes sur l’appendice de la première partie – Spinoza
Dieu et ses propriétés fait qu’il existe nécessairement, qu’il est unique et agit par sa seule nécessité de sa nature. C’est-à-dire qu’il est la cause libre de toute choses non pas par volonté mais par sa puissance infinie : il reste de nombreux préjugés.
Tous les préjugés découlent du seul fait que :
« Les hommes supposent communémentque toutes les choses naturelle agissent, comme eux-mêmes, en vue d’une fin. Mieux : il tiennent pour assuré que Dieu lui-même dirige toutes choses en vue d’une certaine fin, affirmant en effet que Dieu créa toutes ces choses en vue de l’homme, et l’homme pour qu’il honorât Dieu ».
Spinoza en fait le seul préjugé sur lequel il procède à un examen rationnel pour expliquer tous les préjugés.Exposé en trois points :
1. Raison pour laquelle les hommes partagent ce préjugé ;
2. Prouve la fausseté de ce préjugé ;
3. Base solide pour la « fabrication » d’autres préjugés relatifs.

1. Pourquoi les hommes partage la croyance de ce préjugé :
Pose un fondement reconnu par tous : les hommes naissent ignorants des causes des choses et ont tous le désir de rechercher ce qui leur est utile :a) Les hommes se croient libres (parce que conscients de ce qu’ils veulent) ;
OR, ils ignorent les causes qui les poussent à vouloir.
b) Les hommes agissent toujours pour l’utile qu’ils poursuivent (= dans le but d’une fin).
C’est pourquoi, cherchent toujours à connaitre les causes finales : le fait de l’entendre hôte tout doute et, s’ils ne peuvent pas l’entendre de quelqu’un alors ilsréfléchissent (en eux) aux fin qui les déterminent généralement à des actions identiques.
Aussi, ils trouvent des moyens en/hors d’eau eux pour poursuivre leur utile, leur but (yeux, dents, animaux, …) qu’ils considèrent comme des choses naturelles et des moyens destinés à leur utilités propre.
c) Ces moyens sont rencontrés mais ils ne les ont pas agencés eux-mêmes  argument pour croire que quelqu’unexistait et a prévu ces moyens pour leur utilité propre.
Ils ont conclus : il existe un conducteur de la Nature douée d’une liberté humaine qui avait tout prévu à leur intention, pour leur usage et donc être honoré en retour. De la chacun invente ses manières de servir Dieu.
Préjugé profondément enraciné dans les esprits et est devenu pour tous les hommes une raison de faire l’effort decomprendre et expliquer les causes finales de toutes choses
En suivant cette démonstration, on constate que Dieu, la nature et les humains « délirent ».
d) Les hommes tentent de démontrer que la Nature ne fait rien qui soit à l’usage des hommes : en vain. Pourtant, que dire des inconvénients de la nature ?  Colère de dieu (qui puni aussi bien les croyants que les impies)
Préjugé « incassable » : choseinconnu dont ils ignorent l’usage qu’ils peuvent en faire : ignorance. Les hommes préfèrent l’ignorance plutôt que d’inventer un nouveau « préjugé ».
Les hommes ont donc posé comme jugement que Dieu dépasse l’entendement humain et donc, raison pour laquelle la vérité reste cachée de l’Homme.
Mais grâce aux mathématiques, on peut revenir sur certains préjugés car elles ne se préoccupent pas descauses finales mais de l’essence, des propriétés des choses.

2. La fausseté du préjugé :
Spinoza tend à vouloir démontrer que la Nature n’a aucune fin qui lui aurait été fixé au préalable (par Dieu) mais qu’elles ne sont que des fictions humaines.

La Nature est une nécessité éternelle et la plus parfaite :

« J’ajouterai que cette doctrine finaliste met la Nature entièrement àl’envers, puisqu’elle considère comme un effet ce qui en réalité est une cause, et, inversement, ce qui est antérieur par elle le rend postérieur. Ce qui, enfin, est suprême et parfait, elle le rend suprêmement imparfait »

a) [Propositions 21, 22, 23] L’effet exposé dans les propositions est le plus parfait parce qu’il est produit immédiatement par Dieu. Une chose est moins parfaite lorsqu’elle...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Leibniz
  • Leibniz
  • Leibniz
  • Leibniz
  • Leibniz
  • Leibniz
  • Leibniz
  • Leibniz

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !