Les jeunes

Pages: 9 (2226 mots) Publié le: 22 février 2011
LA QUESTION DE L’INSERTION PROFESSIONNELLE

• DUBAR Claude, La Construction sociale de l’insertion professionnelle, Education et Société, 2001.

• TROTTIER Claude, Dossier : Entre éducation et travail : l’insertion professionnelle des jeunes, La Société de l’éducation et l’insertion professionnelle des jeunes, Education et société, 2001.

L’insertion professionnelle n’était pas unsouci dans les années d’après-guerre appelée les « Trente Glorieuses ». En effet, le marché de l’emploi était productif, les jeunes ne rencontraient pas de difficultés particulières pour trouver un emploi. Cependant, les emplois étaient de natures différentes : beaucoup ont travaillé dans les entreprises familiales (la ferme, l’usine…) ce qui signifie que peu de jeunes étaient qualifiés pourprétendre à des emplois plus élevés. Néanmoins, leurs diplômes leur assuraient un emploi adapté à leurs mérites. Le passage de l’école à l’emploi s’effectuait sans problème, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

Claude Dubar est un sociologue français, actuellement professeur de sociologie à l'UVSQ (Versailles Saint-Quentin). Il a été maître de conférence de sociologie à l'Université des sciences ettechniques de Lille I, détaché au CNRS et directeur du Laboratoire de Sociologie du Travail, de l'Education et de l'Emploi (LASTREE) de Lille, également détaché au CEREQ (ministère de l'Éducation et du Travail) Ses domaines d'investigation ont pour objet les identités salariales et l'insertion des jeunes. Selon lui, « la socialisation est la construction sociale des identités ».[1]

ClaudeTrottier est un chercheur associé au Département des fondements et pratiques en éducation de la Faculté des sciences de l'éducation au Québec. Il a reçu plusieurs prix et distinctions notamment en 2008 lorsqu’il a été nommé professeur émérite à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval ainsi qu’en 2007 lorsqu’ il a reçu, de l’Association canadienne d’éducation, le prix ACE-Whitworthpour la recherche en éducation. Il travaille également sur les transitions scolaires dans l’enseignement post-secondaire en établissant les formes et impacts de l’insertion professionnelle sur les carrières étudiantes.[2] 

Résumé des articles

Claude Dubar a écrit un article évoquant l’insertion professionnelle en retraçant l’Histoire de celle-ci depuis les années 1970. Il en ressort que leterme « insertion » est récent. « en France, les premiers textes législatifs utilisant ce terme datent du début des années 1970… ». Dans cet article, nous pouvons lire que le passage de l’école ou de l’université à l’emploi s’effectuait sans problème. Les jeunes trouvaient du travail et leurs diplômes étaient ainsi valorisés.

Dubar évoque ensuite une « transformation historique majeure » : lascolarité obligatoire pour tous. Celle-ci entraina alors « la coupure entre l’activité et le savoir, le travail et la formation, la vie professionnelle et l’éducation devenue scolaire. » L’insertion professionnelle s’associe avec la construction sociale, et Dubar tire deux grandes ruptures historiques : d’abord une séparation entre un espace de formation, d’instruction et d’éducation et un espaced’activité de travail c’est-à-dire un emploi associé à des revenus ce qui engendre une coupure entre vie étudiante et vie professionnelle. Puis une seconde rupture révélée précédemment dans le texte entre la sortie des études et l’entrée dans le monde du travail. En effet, la concurrence s’intensifiant, les employeurs abandonnent en partie le critère de qualification pour celui de compétence qui réunitles qualités professionnelles mais aussi personnelles. Ces critères ne font qu’allonger le temps d’insertion des jeunes dans le monde du travail.

La construction sociale qu’évoque Dubar se détermine par le fait que l’Histoire induit la construction. Pour comprendre le présent, il faut se référer au passé. Par exemple, si l’emploi est en déclin, c’est parce qu’il y a eu une crise après la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les jeunes
  • Les jeunes
  • Les jeunes
  • Les jeunes
  • Jeunes
  • les jeunes
  • Les jeunes
  • Les jeunes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !