les mains libres

Pages: 8 (1873 mots) Publié le: 3 novembre 2014
I/ Le dessin de Man Ray
1. Ce dessin onirique associe, comme souvent chez Man Ray, un élément réaliste, ici un paysage de semi-montagne, à un autre élément qui n'a avec le premier apparemment aucun rapport, ni de sens ni de proportion, en l'occurrence une immense aiguille fichée à la verticale dans le sol, autour de laquelle ondule un fil à forme humanoïde. Comme d'habitude encore, Man Rays'est dispensé de toute explication de détail, mais il ne faut pas nécessairement se satisfaire de l'idée qu'il ne s'agit que d'un dessin de rêve sans signification.
Un premier indice est en effet donné par le lieu et la date qui figurent en bas à gauche du dessin, avec la signature : le dessin a été réalisé par Man Ray à Lans en 1937. Il s'agit plus que probablement de Lans-en-Vercors, ou deVillard-de-Lans, deux villages de l'Isère situés sur l'un des haut-plateaux du massif du Vercors. La configuration d'ensemble du paysage, avec une vaste plaine cultivée, un champ qui peut être de blé avec des coquelicots, et en arrière-plan des conifères et des falaises de calcaire pouvant constituer des gorges ou des canyons, tout cela confirme une telle localisation.
La date de 1937 et la présence defleurs dans la vaste étendue du premier plan plaident pour une période estivale, au moment où, après un séjour en Cornouailles en juillet 1937, Man Ray est descendu en voiture de Paris à Mougins retrouver les Eluard, Roland Penrose et Lee Miller, Picasso et Dora Maar. Ce dessin est donc probablement l'un des derniers qu'il ait donnés à Eluard pour leur recueil commun des Mains libres.
On trouvedans la base de données du Centre Pompidou une photographie qui évoque à la rigueur le paysage du dessin, si l'on fait abstraction d'un premier plan de barrières, de jeunes arbres et de pylônes. Mais il ne s'agit pas d'un original photographique que Man Ray aurait transposé au nuage près, comme il a pu le faire avec le château d'If : les lointains sont bien grumeleux, et le premier plan évoqueplus des prairies que des champs cultivés. Et surtout, s'il s'agit bien d'un paysage du Vercors, la légende de Beaubourg est particulièrement mal indexée, ce qui arrive souvent dans cette base de données. Il faut donc se résigner à ne pas savoir quel est exactement le lieu que Man Ray a représenté sur son dessin. Le détail des champs cultivés à gauche du dessin, et dans lequel s'inscrivent signature,lieu et date, évoque d'abord curieusement la première oeuvre « proto-dada » par laquelle Man Ray a su manifester son indépendance vis-à-vis de la tradition académique. Il s'agit d'une tapisserie à la fois abstraite et vaguement figurative réalisée à vingt et un ans avec cent dix échantillons de tissus ramassés dans l'atelier de confection de son père, et qu'il avait cousus dans un patchwork signépour la toute première fois de son nouveau nom : Man Ray. C'est en effet cette année-là que la famille changea son nom de Radnitsky en Ray, pour tenter d'échapper à la discrimination qu'elle subissait à cause de ses origines russes et juives. Mais ce n'était pas la première fois que le jeune bricoleur s'emparait de tout ce qui lui tombait sous la main pour le transformer en une œuvre qui lui fûtpersonnelle. Ce thème du fil et de l'aiguille, associés logiquement aux ciseaux mais aussi à bien d'autres objets, revient fréquemment par la suite dans les rayogrammes, ce qui est assez logique dans la mesure où Man Ray utilisait cette fois la photographie pour réaliser ses assemblages : cette technique donnait à tous ces objets du quotidien un halo de mystère et en quelque sorte une nouvelleexistence poétique, souvent incongrue, en tout cas détachée de tout souci utilitariste. 3. La forme humanoïde dessinée par un fil, que ce soit sur un rayogramme ou un support en papier, est nettement moins fréquente, mais les quelques exemplaires qu'on peut en repérer sur internet indiquent qu'elle n'appartient pas à une période particulière de la vie artistique de Man Ray, puisqu'on en trouve au...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le th me des mains dans Les Mains Libres
  • Les Mains Libres
  • les mains libres
  • Les mains libres
  • Les mains libres
  • les mains libres
  • Les mains libres
  • les mains libres

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !