Les marches non-violentes

Pages: 8 (1844 mots) Publié le: 11 avril 2012
Les marches non-violentes


Précisions

Les images présentées dans ces diaporamas nous ont été fournies par des sources diverses. Ne pouvant nous assurer qu’elles ne sont pas soumises au régime des droits d’auteur, nous prions leurs ayants droit éventuels de nous préciser s’ils souhaitent que nous les retirions.

Les marches non-violentes
Sommaire

Diaporama 1 – Les marchesnon-violentes de Gandhi et King * La marche du sel * Les marches de Martin Luther King Diaporama 2 – Les marches non-violentes récentes * La marche des campesinos en Californie (mars-avril 1966) * La marche des paysans du Larzac (novembre 1978) * La marche pour l’égalité et contre le racisme (oct.-déc. 1983) * Marches en Amérique latine (années 1990) * La marche Janadesh des exclus en Inde (octobre 2007)Diaporama 3 – Pédagogie et organisation des marches

Diaporama n°1

Les marches non-violentes de Gandhi et de Martin Luther King

Gandhi et la marche du sel
Mars-avril 1930
Après 15 années de luttes non-violentes contre la discrimination raciale en Afrique du Sud, Mohandas Gandhi, auréolé de son succès, revient en Inde en janvier 1915. Pendant 15 ans, il entreprend des luttes pour ladignité et contre l’aliénation des Indiens : - en 1920, boycott des tissus anglais, organisation du filage et du tissage à la main en 1922, campagne de refus de payer l’impôt aux Britanniques en 1929, lancement d’un programme constructif, etc.

Le choix du sel

En Inde, sous la colonisation anglaise, c’était un délit de fabriquer du sel, d’en posséder, de le vendre, de l’acheter, de le colporter,et même d’emporter du sel naturel déposé sur une plage. Le sel étant une denrée vitale, à la fois condiment du pauvre, aliment du bétail, ingrédient en culture et dans de nombreuses fabrications, conservateur d’aliments, cet impôt est pour Gandhi « la taxe la plus inhumaine que l’ingéniosité de l’homme puisse imaginer ».

Un objectif clair, limité, possible
Le 15 février 1930, Gandhi annonce àses compagnons du Congrès, le parti indépendantiste, qu’il a choisi comme objectif de la campagne de désobéissance civile l’abrogation de la loi qui les contraint à payer un impôt sur le sel. Il a en vue l’indépendance de l’Inde, mais il choisit, malgré l’incompréhension de ses amis, un objectif clair, limité, atteignable. Cette action est combative, simple, tentante (saler gratuitement le repasdu paysan), elle est un geste de défi à la mesure de millions de pauvres.

Une discipline forte

Gandhi donne 19 consignes précises et rigoureuses de discipline aux militants, • • • • en tant qu’individus, en tant que prisonniers éventuels, en tant que membres d’un groupe, et dans les relations entre communautés hindoues et musulmanes.

L’ultimatum

Le 2 mars, Gandhi adresse une lettred’ultimatum au Vice-roi, Lord Irwin. Il écrit notamment : « Face à des arguments convaincants ou pas, la Grande Bretagne défendra son commerce et ses intérêts en utilisant toutes les forces dont elle dispose. L’Inde, par conséquent, doit accumuler une force suffisante pour qu’elle puisse se libérer elle-même de l’étreinte de la mort ».
Photos : - Lord Irwin (1881-1959), 1er Comte de Halifax,Vice-roi des Indes de 1926 à 1931 - Lord Irwin en visite à Bombay

25 jours de marche et de meetings

Le 12 mars 1930 au matin, Gandhi, âgé de 61 ans, quitte la ville d’Ahmedabad à la tête de 79 compagnons. Ils marchent vers le village de Dandi situé au bord de l’Océan Indien, à 380 kilomètres de distance. La presse internationale couvre l’événement. Tout au long de cette marche, le Mahatma (« lagrande âme ») prêche aux Indiens le devoir de déloyauté à l’égard du régime colonial qui asservit leur nation.

L’appel à la désobéissance civile

Le 6 avril, Gandhi ramasse sur la plage un peu de sel oublié par les vagues. A partir de cet instant, il devient un rebelle à l’empire britannique. Il lance alors le mot d’ordre de la désobéissance civile à tous les Indiens. Le 9 avril, il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • COMMUNICATION NON VIOLENTE
  • La communication non violente
  • Communication non violente
  • Psychologie de la communication, la communication non violente
  • INITIATION A LA COMMUNICATION NON-VIOLENTE
  • Théories non standard du marché du travail
  • La concurrence sur le marché des boissons non-alcoolisées
  • Résumé littéraire la résistance non-violente, martin luther king

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !