Montaigne suite de l'institutions des enfants

346 mots 2 pages
TEXTE 2 : ( Humanisme)
Intro :
I L’invitations à la fréquentation du monde
La position défendue par Montaigne apparaît dès la 1ere phrase de l’extrait (l-1 à l-2).
- Montaigne opte pour une leçon de réalisme (par exemple à la l-19)
- Emploi du pronom « nous » : Montaigne s’inclut dans cette proposition commune au genre humain (attitude naturel )
- Critique de l’attitude du peuple (l-2) lorsqu’il dit « Nous sommes tous contraints « (l-6 et l-15)
- Il se distingue de cette attitude commune au l-11 a 12 (attitude ironique )
II Convaincre e persuader par l’exemple
Le passage offre 2 séries d’exemple qui illustre la faiblesse du jugement :
1er exemple :
- il se situe au plus proche de l’exception quotidienne de l’auteur (l-7 a 8)
- Passage de situation ponctuel au conclusion universel .
- « gèle » critique de Montaigne lorsque le prêtre tire : interpréter pour la colère de dieu
2eme exemple :
- A la l-8 Montaigne prend la forme quotidienne d’une question rhétorique.
- Prend parti de ses contemporains .
- Particularité qui conduit à une conclusion universel (avec le jour du jugement )
- Cependant la critique est explicite puisque l’auteur dit « s’en s’avisé que » (l-9) III l’éloge de l’ouverture sur le monde
C’est vers la période Grecs que se trouve l’humaniste pour cette leçon de sagesse. Socrate est celui qui se tourne vers le monde et qui a cette capacité de « déclencher » pour accentuer l’éloge.
- l-4 pronom d’insistance « lui »  mets en avant Socrate.
 comparatif de supériorité « plus pleine et plus étendue « qui souligne la qualité et l’imagination.
- Proposition « embrasse l’univers comme sa ville » suggère la faculté a varier son échelle de mouvement
- L’opposition « non pas comme nous » (l-6) renforce le caractère exemplaire de cette figure .
Ccl : Socrate était, pour Montaigne, un modèle pour le 16ème siècle. Il devient un modèle d’ouverture et de tolérance, mais le texte met aussi en valeur l’amitié de

en relation

  • Montaigne, les essais, livre i, chapitre xxvi, commentaire composé
    3075 mots | 13 pages
  • Montaigne
    2517 mots | 11 pages
  • Fiche synthèse – essai de l’institution des enfants - montaigne
    355 mots | 2 pages
  • lecture analytique institution des enfants
    3620 mots | 15 pages
  • Littérature
    711 mots | 3 pages
  • Dissertation sur "le regard [sur l’autre] […] est tour à tour hostile, compréhensif, passionné, indifférent, serein ou inquiet, répulsif ou admiratif. réaliste ou fantasmatique."
    2855 mots | 12 pages
  • montaigne résumé
    367 mots | 2 pages
  • L'éducation selon montaigne
    2773 mots | 12 pages
  • Qu'est-ce que l'école
    2561 mots | 11 pages
  • Montaigne
    1655 mots | 7 pages