Peer to peer, un modèle de société

Pages: 59 (14539 mots) Publié le: 6 août 2011
Analyse critique du thème de recherche de Michel Bauwens :

« Le Peer 2 Peer, nouvelle formation sociale, nouveau modèle civilisationnel »

« P2P »comme concept et comme système, point de passage et changement social.

« Jusqu'à ce jour, les hommes ont marché dans la route de la civilisation à reculons, du côté de l'avenir ; ils ont eu habituellement la vue fixée sur le passé et ils n'ontdonné à l'avenir que des coups d'œil très rares et très superficiels. Aujourd'hui, c'est sur l'avenir que l'homme doit principalement fixer son attention »

Saint-Simon

« C'est le problème universel pour tout citoyen du nouveau millénaire : comment acquérir l'accès aux informations sur le monde et comment acquérir la possibilité de les articuler et de les organiser ? Comment percevoir etconcevoir le Contexte, le Global (la relation tout/parties), le Multidimensionnel, le Complexe ? Pour articuler et organiser les connaissances, et par là reconnaître et connaître les problèmes du monde, il faut une réforme de pensée. Or, cette réforme est paradigmatique et non pas programmatique »

Edgar Morin

Préambule :

L’an 2000, tel qu’il était imaginé dés la fin du XIXe siècle, promettaitvoitures volantes, colonisation de l’espace et autres grandioses visions liées en grandes parties aux avancées technologiques . Loin de ces futurs qui n’ont pas eu lieu, l’an 2000 et son fameux « bug » ont cependant permis de réintroduire le développement technologique dans toutes les préoccupations sociales, religieuses, politiques, économiques, environnementales, etc. projetant l’Internetau-devant de la scène internationale. Moyen d’expression, il est aussi un puissant vecteur relationnel dont les conséquences sociétales sont encore loin d’avoir été pensées. Si ce « bug » n’a pas forcément désenchanté le mythe prométhéen, peut-être a-t-il au moins réaffirmé le vœu Rabelaisien qui en appelait à une science avec conscience, ou tout du moins, rappelé à la conscience, le principe deprécaution issue de l’utopie techniciste.

En tant que moyen d’expression, la presse dès son origine, a souvent été rattachée au concept de liberté et plus intimement encore à l’idée de démocratie. Mais qu’en est-il de l’Internet ? La comparaison peut-elle tenir ? Si la presse est effectivement un moyen d’expression, il n’en reste pas moins que l’information qu’elle dispense répond à des logiquesorganisationnelles aujourd’hui remises en cause. En particulier parce que l’internet rend concrètement possible un droit formulé plusieurs siècles plus tôt, à l’époque de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (DDH) qui plaidait par l’article XI :

« La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler,écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi ».

Bien que la libre communication de ses pensées soit énoncée comme un droit, lecture comme écriture en sont cependant les outils premiers. Or l’égalité prônée par le premier article des DDH (libres et égaux en droit) ne pouvait valoir que par une alphabétisation généralisée. Ce n’est qu’unsiècle plus tard que cette inégalité devait être corrigée par la loi Ferry de 1882. Elle rendait l’enseignement public gratuit, obligatoire et appuyait au passage une volonté de séparer l’église de l’état.
Si au XVe siècle en Europe, Gutenberg par cette innovation majeure qu’est la typographie, permit indirectement d’ébranler l’hégémonie des détenteurs de la « culture savante » (scribes, moinescopistes...), nul à son époque n’aurait-été en mesure de prévoir les répercussions que cette innovation entraînerait sur la société dans son ensemble. Aujourd’hui, mais d’une autre manière, c’est de l’introduction dans nos sociétés d’une innovation encore plus complè(t/x)e dont il s’agit. Et le thème de « fracture numérique » ressemble étrangement à cet analphabétisme d’autrefois, posant de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le peer to peer
  • Peer to peer
  • Peer to peer
  • Peer-to-peer personal finance
  • Télécharger de peer en peer
  • Peer enseignement
  • Un nouveau modèle de société civile
  • Dom Juan, un menteur ou un modèle de société ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !