Pere morgan

630 mots 3 pages
nComme le père Morgan ne peut les héberger, Ronald et Hilary s’installent au début de l’année 1905 chez une tante par alliance, Beatrice Suffield, qui habite non loin de l’oratoire. Tolkien poursuit ses études à la King Edward’s School et se lie d’amitié avec d’autres élèves, notamment Christopher Wiseman (1893-1987) et Robert Gilson (1893-1916). Il s’intéresse de plus en plus à la philologie, apprend le vieux norrois pour pouvoir lire dans le texte l’histoire de Sigurd et découvre la languegotique et le Kalevala. Il joue également au rugby à XV dans l’équipe de son école, avec une telle ardeur qu’il en devient le capitaine14.
En 1908, Tolkien rencontre une jeune fille nommée Edith Bratt lorsqu’il s’installe avec son frère dans le même immeuble qu’elle. Malgré leur différence d’âge (elle a trois ans de plus que lui), ils ne tardent pas à tomber amoureux, d’autant plus vite que tous deux sont orphelins. Toutefois, le père Morgan s’oppose à cette relation et interdit à Tolkien de continuer à la voir : il craint que son pupille ne néglige ses études. Le protestantisme d’Edith constitue un obstacle supplémentaire. Le jeune garçon obéit à la lettre à cet ordre, sinon à l’esprit, mais lorsque le père Morgan est mis au courant des rencontres accidentelles entre les deux jeunes gens, il menace de mettre un terme aux études de Tolkien si elles ne cessent pas. Son pupille obtempère15.
Après un échec fin 1909, Tolkien obtient en décembre 1910 une bourse pour entrer à l’université d’Oxford16. Durant ses derniers mois à la King Edward’s School, il fait partie des élèves qui« bordent l’itinéraire » durant la parade de couronnement du roi George V, aux portes de Buckingham Palace17. Plus important, il fonde, avec ses amis Rob Gilson et Christopher Wiseman, laTea Club Barrovian Society ou T. C. B. S., une société officieuse dont les membres, bientôt rejoints par Geoffrey Smith (1894-1916) et quelques autres, partagent l’habitude de prendre le thé auxBarrow’s Stores, non loin de

en relation

  • azerty
    2583 mots | 11 pages
  • Merlin
    2060 mots | 9 pages
  • bonjour
    5399 mots | 22 pages
  • Présentation et introduction à la socété archaïque lewis henry morgan
    56135 mots | 225 pages
  • Les angéliques de vincent engel par vincent martin-schmets
    4668 mots | 19 pages
  • Analyse du pré aux jeux dans le chevalier de la charrette
    3613 mots | 15 pages
  • L'enfant des ombres
    1776 mots | 8 pages
  • Les grandes figures mythologiques
    2394 mots | 10 pages
  • Claire
    965 mots | 4 pages
  • Merlin l’enchanteur raconte la légende du roi arthur
    1466 mots | 6 pages