philo

489 mots 2 pages
S'éduque t-on en travaillant ?
DM de philosophie Pellerin Gaëtan

On peut penser aux premier abord que le travail ne permet pas de s'éduquer. Mais on peut également trouver en étudiant plus le sujet que le travail permet de s'éduquer .

Dans cette partie, on va étudier le fait que le travail ne serait pas une forme d'éducation. Quand on voit quelqu'un travailler ou que l'on travaille, on ne se dit pas, que c'est une forme d'éducation, que l'on s'éduque. Surtout maintenant ou dans beaucoup de travail, on ne fait qu'une même action dans la journée et on la répète sans cesse (comme notamment le travail a la chaîne) on ne peut pas trouver que c'est une forme d'éducation de répéter toujours une même et unique action.

Toutefois on peut penser que le travail est une forme d'éducation. Et on peut donner comme exemple l'école qui est une forme de travail et permet d'éduquer les enfants pour leur permettre d’être éduquer tout au long de leur vie. Et on peut dire que c'est une sorte de travail puisque qu'il apprenne a faire des choses comme comment calculer ou écrire pour qu'il ne soit pas illettré et qu'il puisse s'instruire et pouvoir trouver un travail grâce a cela. Cela nous montre que, on peut apprendre et s'éduquer en travaillant.

On peut notamment voir avec dans le texte d'Hegel Phénoménologie de l'esprit que, ou il nous dit que « le travail est par contre un désir refoulé, un évanouissement arrêté ; ou en d'autres termes, il forme et éduque. » et également, « Le travail transforme le monde et civilise, éduque l'homme ». On peut remarquer que dans ce texte, Hegel montre que le travail permet de s'éduquer alors que de se faire servir comme l'est le maître, ne fait consommer ce qui est fabriqué pour lui, il ne peut pas s'éduquer donc et ne peut pas avoir satisfaction de son travail puisque il ne fait rien. Donc, grâce au travail l'homme transforme des choses pour en donner un utilité nouvelle et se

en relation

  • l'enfant de bruges
    1817 mots | 8 pages
  • Philo
    298 mots | 2 pages
  • Philo
    268 mots | 2 pages
  • Philo
    735 mots | 3 pages
  • Philo
    1802 mots | 8 pages
  • philo
    852 mots | 4 pages
  • Philo
    332 mots | 2 pages
  • philo
    1212 mots | 5 pages
  • philo
    536 mots | 3 pages
  • Philo
    856 mots | 4 pages
  • Philo
    633 mots | 3 pages
  • philo
    1120 mots | 5 pages
  • Philo
    656 mots | 3 pages
  • Philo
    1383 mots | 6 pages
  • philo
    257 mots | 2 pages