Philosophie

1038 mots 5 pages
3) comment comprendre « nous sommes en quête du plaisir que lorsque nous souffrons de sons absence » ?

1) Epicure
Il désigne justement les désirs qu'on oppose aux besoins, de plus a-t'on raison de définir le désir comme sentiment de manque ?
Dans un quartier tout le monde à un petit pavillon et tout le monde est content et là arrive un homme qui construit une grande maison ! Que se passe t'il ?
Nous éprouvons un sentiment de manque !
2) Désir et manque – Le désir est-il l'expérience des être humains d'un manque, et de quoi ?
Une opinion largement répandue, chez les philosophes et les autres : Le désir est l'expression d'un manque comme le besoin.

Difficulté: qu'est-ce qui distingue le désir du besoin ?

Pour Marx, les désirs ont une histoire, ils varient selon les époques et les circonstances, le manque qu'il exprime est relatif c'est par rapport à ce que possède les autres et que le sujet n'a pas qu'il exprime un sentiment de privation. C'est ce que pense aussi Spinoza, le manque de désir est imaginaire. Et c'est ce qui rend les hommes frustrés car ils désirent souvent ce qu'ils ne peuvent avoir. ( Pas cool pour eux Lolilol)
Dans ce cas, le désir serai non l'expression d'un manque mais pour Spinoza, la nécessité même de l'existence. Et vivre ses désir
(On demande a un berger ce qu'il ferai s'il devenait riche, il répond j'irai garder mes moutons en carrosse !!!)
Chacun désir ce qu'il est mais en mieux, à la puissance supérieur :
« Tout être s'efforce de persévérer dans son être, et l'effort qu'il fait pour le faire est le désir. »
Le désir manifeste alors le dynamisme de l'existence qui doit s'affirmer contre tout ce qui le menace ou lui fait obstacle. Il n'y a donc pas lieu de condamner le désir, promouvoir la Frugalité comme Épicure, ou contrairement à l'ascétisme comme le Bouddhisme.
ASCETISME = Pratique qui consiste à mortifier le corps c'est-à-dire, à lui refuser tous plaisirs et à lui infliger des souffrances. C'est une vision

en relation

  • philosophie
    13095 mots | 53 pages
  • La philosophie
    12822 mots | 52 pages
  • La philosophie
    168071 mots | 673 pages
  • La Philosophie
    1085 mots | 5 pages
  • Philosophie
    677 mots | 3 pages
  • Philosophie
    369 mots | 2 pages
  • la philosophie
    568 mots | 3 pages
  • Philosophie
    569 mots | 3 pages
  • Philosophie
    8405 mots | 34 pages
  • Philosophie
    959 mots | 4 pages